Coronavirus
 31.08.2020, 21:26

Coronavirus: les milieux touristiques se préparent à la saison d’hiver

chargement
Pour la troisième fois depuis le début de la crise, la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga (à gauche) a rencontré les représentants du secteur du tourisme.

Projection Troisième rencontre entre les organisations de tourisme et les autorités fédérales aujourd’hui à Berne. Il y a été question de la saison hivernale à venir, qui s’annonce cruciale pour un secteur dont l’économie a beaucoup souffert de la crise du coronavirus.

La saison hivernale 2020/2021, qui sera marquée par des mesures anti-coronavirus, inquiète les milieux touristiques. Leurs représentants ont rencontré lundi à Berne une délégation du Conseil fédéral, menée par la présidente Simonetta Sommaruga.

C’est la troisième fois que les organisations touristiques rencontrent le Conseil fédéral depuis le début de la crise. La discussion, à laquelle ont aussi participé le ministre de l’économie Guy Parmelin et le ministre de la santé Alain Berset, a porté sur la saison de ski, mais aussi sur un soutien financier aux exploitants qui se trouvent dans une situation difficile depuis le début de la crise du Covid-19.

A l’issue de la rencontre, la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a déclaré que le tourisme est une branche très touchée par la crise: «La situation économique de beaucoup de gens qui travaillent dans le tourisme est difficile». Le Conseil fédéral a déjà beaucoup fait et pris des mesures, a-t-elle rappelé.

A lire aussi : Les humoristes à la rescousse du tourisme

«Un échange»

Le sommet de lundi n’est pas là pour prendre des décisions, faute de compétence: «C’est l’occasion de s’échanger sur les soucis, les besoins et de voir ce que la Confédération peut faire, peut-être avec les cantons».

Il est important d’avoir un taux d’infection au Covid-19 bas, afin d’avoir une situation sanitaire aussi stable que possible. «Se sentir sûr dans ce pays est une bonne condition pour le tourisme, pour les gens qui veulent venir en Suisse». En vue de cet automne ou de l’hiver, le Conseil fédéral va continuer à dire à la population de passer ses vacances en Suisse, a ajouté Mme Sommaruga.

 

 

Dans un communiqué, l’Alliance du tourisme a souligné qu’elle s’est prononcée lors de la rencontre contre des obstacles supplémentaires et en faveur de l’ouverture des frontières.

Ces derniers mois, l’industrie du tourisme a assumé ses responsabilités, affirme-t-elle. Les plans de protection mis au point déploient leurs effets et ont fait la preuve de leur efficacité durant l’été. Afin que la saison d’automne et d’hiver se déroule convenablement, l’Alliance du tourisme estime qu’il est essentiel de n’être soumis à aucune nouvelle restriction.

A lire aussi : dégringolade des nuitées suisses au premier semestre

Liste des pays à risque critiquée

Un autre point important est la liberté de voyager: l’évolution constante des listes de risques et des restrictions de voyage prenant la forme de quarantaines obligatoires à l’entrée ont un impact négatif sur le tourisme suisse. C’est pourquoi l’Alliance a plaidé en faveur de l’ouverture des frontières, en particulier dans l’espace européen, pour autant que cela soit possible sur le plan épidémiologique.

Dans un document de position, l’Alliance a présenté différentes mesures pour soutenir le tourisme suisse. En substance, elle demande un soutien financier supplémentaire pour les entreprises qui ont connu des difficultés financières malgré de nombreuses années d’activité économique saine.

Cela comprend, entre autres, une prolongation de l’indemnisation du chômage partiel pour les salariés travaillant de façon irrégulière ou avec des contrats à durée déterminée, ainsi que l’adoption rapide de dispositions complémentaires à la loi sur les cautionnements solidaires Covid-19, par exemple la renonciation totale ou partielle au remboursement des prêts d’urgence dans les cas de rigueur.

40 millions pour le tourisme

Les Chambres fédérales ont approuvé une aide pour le tourisme à hauteur de 40 millions de francs. Elle servira à financer des campagnes de promotion sur la période 2020-2022.

Le secteur touristique est fortement impacté par la crise. Il a dû attendre début juin pour voir un assouplissement substantiel des restrictions. Au premier semestre, les nuitées hôtelières ont chuté de près de 50% pour atteindre un total de 9,9 millions. Avec une baisse de 60%, la chute a été encore plus marquée pour les séjours des visiteurs étrangers.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Direction OberwallisLötschental, vallée grandiose du tourisme douxLötschental, vallée grandiose du tourisme doux

PandémieCoronavirus: le cafouillage belge qui aurait pu coûter cher au tourisme valaisanCoronavirus: le cafouillage belge qui aurait pu coûter cher au tourisme valaisan

COMMENTAIRELe Covid-19 va-t-il lancer le tourisme 4 saisons?Le Covid-19 va-t-il lancer le tourisme 4 saisons?

Série 3/4Tourisme en Valais et coronavirus: les Suisses compensent le manque d’étrangersTourisme en Valais et coronavirus: les Suisses compensent le manque d’étrangers

Top