Coronavirus
 21.05.2020, 07:00

Coronavirus: les curés valaisans n’ont pas chômé en attendant la réouverture des églises

Premium
chargement
A Nendaz, l'abbé Roux se réjouit de pouvoir célébrer un culte en vrai et non sur internet comme il l'a fait pendant les deux mois de semi-confinement. Il montre ici qu'une rangée de bancs sur deux est condamnée dans l'église de Basse-Nendaz.

Religion Si tout va bien, les paroisses pourront de nouveau accueillir leurs fidèles dès le 28 mai. En attendant, les religieux ont adapté leurs tâches quotidiennes. Prise de température avec trois curés du Valais.

«Ce semi-confinement aura montré que la relation humaine est importante et qu’il y a un besoin chez les paroissiens d’un contact direct», s’exclame l’abbé Félicien Roux, de la paroisse de Nendaz. Pour lui, comme pour les autres curés du canton, ces deux derniers mois n’auront pas toujours été simples à vivre. «Le plus difficile, c’était de ne pas pouvoir toucher la main de nos fidèles, particulièrement lors des enterrements où les personnes ont besoin de chaleur...

À lire aussi...

religionCoronavirus: l’Eglise valaisanne à l’heure de la prière 2.0 pour rester connectée à ses fidèlesCoronavirus: l’Eglise valaisanne à l’heure de la prière 2.0 pour rester connectée à ses fidèles

Comment les communautés étrangères vivent la crise du coronavirus en ValaisComment les communautés étrangères vivent la crise du coronavirus en Valais

ReligionCoronavirus et retour des messes: «Cet assouplissement était très attendu par de nombreux fidèles»Coronavirus et retour des messes: «Cet assouplissement était très attendu par de nombreux fidèles»

Top