Coronavirus: le président du Grand Conseil exhorte les Valaisans à rester chez eux

Le président du Grand Conseil Gilles Martin a diffusé ses vœux de Pâques sur les réseaux sociaux. Il exhorte les Valaisans à rester chez eux et remercie tous ceux qui continuent à travailler sur le terrain.
10 avr. 2020, 16:00
/ Màj. le 10 avr. 2020 à 17:58
Le premier citoyen valaisan a remercié ceux qui travaillent sur le terrain.

La démarche n’est pas habituelle pour un président du Grand Conseil. En ce vendredi saint, le PDC Gilles Martin a pourtant pris la parole sur Facebook. En vidéo. Pour s’adresser, au nom du législatif, à la population du canton du Valais. Des vœux de Pâques d’un peu plus de deux minutes, en français et en allemand, en guise de soutien «en ces moments difficiles».

Alors que la pandémie de Covid-19 a déjà fait 75 victimes en Valais (958 en Suisse), les premières pensées du parlementaire vont à ceux qui ont perdu un proche dernièrement.

Gilles Martin salue le personnel soignant «qui est au front avec vaillance depuis plusieurs semaines», mais aussi tous ceux qui continuent à travailler sur le terrain et qui «permettent à chacune et chacun de pouvoir s’alimenter et vivre le mieux possible».

 

 

A lire aussi: Coronavirus: ces héros du quotidien qui font qu’on a encore l’impression de vivre un peu normalement

Soutien au Conseil d’Etat

Le premier citoyen du canton tient à souligner que lui et le Parlement accordent leur soutien aux mesures prises dernièrement par le Conseil d’Etat. Il avance même que le Grand Conseil, «dès la session de juin 2020, approuvera les propositions qui lui seront faites afin d’aider celles et ceux qui en auront besoin et relancer l’économie de notre canton».

A la fin de son message, Gilles Martin exhorte les Valaisans à rester chez eux et à respecter les distances de sécurité. «Vous protégerez ainsi votre vie et celle des autres», conclut le Bramoisien.

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch
par Bertrand Girard