Coronavirus
 31.07.2020, 12:10

Coronavirus: le port du masque à l’école est un scénario à l'étude pour la rentrée

chargement
Le 11 mai dernier, c'était jour de rentrée des classes à l'école primaire de Martigny. On ignore encore quelles règles anti-coronavirus seront mises en place pour celle du 17 août.

Enseignement A deux semaines de la rentrée scolaire et en attendant de fixer les règles qui la régiront, le gouvernement cantonal ne peut exclure la possibilité d’imposer le port du masque aux élèves valaisans.

«Le canton fixera le cadre de la rentrée scolaire du 17 août la semaine prochaine.» Chef du Département de l’Economie et formation, Christophe Darbellay précise que ces conditions pourraient encore évoluer selon les décisions que le Conseil fédéral rendra publiques le 12 août. «Nous sommes en discussion avec les autres cantons romands ainsi que Berne et le Tessin pour essayer d’adopter une vision à peu près commune», renchérit le président du gouvernement.

A lire aussi : En Valais, les masques textiles et réutilisables peinent à convaincre

Tous les scénarios ont été testés cette année: de l’enseignement normal en classe – c’était avant le 13 mars – en passant par l’enseignement à distance – pendant près de trois mois – jusqu’à l’enseignement en demi-cours jusqu’aux vacances d’été.

Même celui du port du masque obligatoire dans les écoles? «On ne peut pas l’exclure. Suivant l’évolution de la situation sanitaire, ce scénario avec les masques dans l’école permettrait la mise en place de leçons avec des classes entières. Mais notre objectif est de pouvoir commencer l’année scolaire 2020-2021 aussi normalement que possible».

Plus de soucis avec le post-obligatoire

Cette reprise pourrait être relativement normale pour les plus jeunes, au niveau de l’école obligatoire. «Elle se fera bien sûr en conformité avec les recommandations d’hygiène».

A lire aussi : Coronavirus: l’OFSP recommande aux cantons de rendre obligatoire le port du masque dans les commerces

Pour le post-obligatoire, la situation sera forcément plus compliquée. «Les recommandations actuelles du gouvernement fédéral prévoient le respect de la distanciation sociale, soit 1,5 mètre», rappelle Christophe Darbellay qui peine à comprendre cette différence de traitement tout en précisant que le canton du Valais va bien sûr suivre attentivement l’évolution de la situation épidémiologique.

Situation qui évolue très rapidement. «La vérité d’un jour n’est pas toujours celle du lendemain, c’est pourquoi nous avons décidé d’arrêter la décision finale au dernier moment.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieValais: le coronavirus frappe hôpitaux, institutions, entreprises et écolesValais: le coronavirus frappe hôpitaux, institutions, entreprises et écoles

FormationCoronavirus: seuls 25 élèves sur plus de 28 000 n’ont pas été à l’école dans le Valais romandCoronavirus: seuls 25 élèves sur plus de 28 000 n’ont pas été à l’école dans le Valais romand

FormationCoronavirus: l’école reprend sereinement en ValaisCoronavirus: l’école reprend sereinement en Valais

FormationCoronavirus: l'école reprendra par étapes en ValaisCoronavirus: l'école reprendra par étapes en Valais

Top