Coronavirus

Coronavirus: le personnel soignant a été très stressé durant la première vague

chargement

Pression Peur de transmettre le virus et hausse de la charge de travail ont fortement pesé sur les soignants. Le personnel infirmier admet avoir été très stressé lors de la première vague.

 01.03.2021, 17:09
La pandémie a mis sous pression le personnel de santé.

Durant la première vague de coronavirus, le personnel infirmier s’est senti bien plus stressé qu’un an auparavant. L’Université de Berne a mené un sondage auprès de 4100 soignants, travaillant dans 19 hôpitaux suisses.

Le Coronavirus a «clairement» été une source de stress supplémentaire pour le personnel infirmier, a indiqué lundi la Haute école bernoise. Les soignants étaient surtout stressés de potentiellement transmettre le virus aux membres de leur famille. Le fait de devoir garder leurs distances avec leurs proches a également été un facteur de stress.

Le sondage, mené par l’Institut de comptabilité et de contrôle de l’Université de Berne, a en outre montré que la charge de travail a augmenté au cours de la première vague de coronavirus. Cela a particulièrement été le cas pour le personnel des services d’urgence et des soins intensifs, où cette charge a augmenté de 31%.

La satisfaction des soignants quant à leur rémunération a chuté de 9,4% par rapport à 2019. Mais leur satisfaction globale au travail est restée inchangée, voire a légèrement augmenté dans certains cas. «Cela est probablement dû au fait que le travail des soignants a été davantage reconnu publiquement», selon Arthur Posch, un des auteurs de l’étude, cité dans le communiqué.

Les résultats montrent encore que le personnel infirmier a été encore plus motivé et engagé durant la première vague qu’en 2019. Par exemple, les soignants étaient prêts à reporter leurs vacances lorsque la pénurie de personnel était aiguë.

Mesures

Selon les auteurs de l’étude, le fait que la direction d’un hôpital ait pris des mesures pour améliorer la situation de travail, notamment en communiquant des directives claires pour traiter les patients atteints du Covid-19 et en fournissant assez de tests, a été décisif. Ces mesures ont été jugées par le personnel comme étant globalement satisfaisantes.

Parmi les personnes interrogées, 38% ont reçu une prime de salaire lors de la première vague. Pour celles-ci, la satisfaction à l’égard des mesures de protection décidées par l’hôpital a augmenté de 37% et la satisfaction globale au travail de 8% par rapport aux employés qui n’ont pas reçu de prime.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DécryptageCoronavirus et passeport vaccinal: pourquoi la Suisse n’a encore rien décidéCoronavirus et passeport vaccinal: pourquoi la Suisse n’a encore rien décidé

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 1er marsCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 1er mars

DéconfinementCoronavirus: magasins, musées, 15 personnes dehors… ce que l'on peut de nouveau faire dès ce lundiCoronavirus: magasins, musées, 15 personnes dehors… ce que l'on peut de nouveau faire dès ce lundi

IncompréhensionsCoronavirus: le mécontentement grandit en Suisse face aux homologations des vaccinsCoronavirus: le mécontentement grandit en Suisse face aux homologations des vaccins

Top