Coronavirus

Coronavirus: «Le confinement fait des dégâts humains», selon le psychologue Jaffé

chargement

Social Pour l’instant, le Valais échappe à un nouveau confinement. L’angoisse de retrouver cette mesure drastique est cependant palpable, chez les plus fragiles notamment. L’expérience du printemps a montré que des dégâts sur le plan social se sont propagés, explique le psychologue Philip Jaffé.

 02.11.2020, 20:00
Premium
Le confinement, de par la solitude qu'il engendre, est très anxiogène, particulièrement pour les personnes les plus fragiles.

Pour l’instant, le Valais échappe au reconfinement, contrairement aux cantons de Genève et du Jura. Mais la mesure pend au bout du nez de la population. Un reconfinement pourrait cependant créer des dégâts importants sur le plan social, à l’image de ce qui s’est déjà passé lors du semi-confinement du printemps. «Certes, il y a alors eu des mesures pour aider les entreprises, les indépendants, etc. mais des dégâts sur le plan social...

À lire aussi...

Grand écranCoronavirus: les cinémas valaisans en sursisCoronavirus: les cinémas valaisans en sursis

FormationCoronavirus: le retour à l'enseignement à distance, coup dur pour les étudiants de la HES-SO Valais WallisCoronavirus: le retour à l'enseignement à distance, coup dur pour les étudiants de la HES-SO Valais Wallis

SocialCoronavirus: les institutions pour personnes handicapées mentales ayant fermé leurs ateliers, les parents ont repris leurs enfants à la maisonCoronavirus: les institutions pour personnes handicapées mentales ayant fermé leurs ateliers, les parents ont repris leurs enfants à la maison

Top