Coronavirus
 27.04.2020, 19:00

Coronavirus: le Club de ninjutsu de Sion attend la reprise avec impatience

chargement
Les membres du Club de ninjutsu de Sion patientent en attendant de retrouver leur salle.

La crise et les clubs «Le Nouvelliste» vous propose de découvrir la vie des clubs sportifs valaisans frappés par l’épidémie. Une crise qui n’a pas épargné le Club de ninjutsu de Sion qui venait pourtant de faire peau neuve.

Les 250 mètres carrés fraîchement rénovés du Club de ninjutsu de Sion demeurent désespérément vides depuis plus d’un mois. «Nous venions d’agrandir le dojo en doublant sa superficie. Il a été entièrement rénové en août dernier avec de nouveaux matériaux et tatamis», confie Sébastien Vuignier, président du club. «Nous avons fait beaucoup de frais et la situation est forcément compliquée maintenant.»

Depuis l’annonce de l’annulation de ses cours et de la fermeture de sa salle, le club sédunois d’arts martiaux a perdu plusieurs dizaines de membres. «Nous étions 320 avant la crise, aujourd’hui ce nombre a chuté aux alentours de 245.» 

A lire aussi: Coronavirus: le FC Vérossaz repasse en mode survie

Entre inquiétude et solidarité 

Une diminution qui inquiète forcément le Blec d’origine. «Avril, c’est normalement le mois où les gens retrouvent la salle et où la saison démarre. Je ne sais pas jusqu’à quand les interdictions vont durer, mais si nos cours reprennent durant l’été, il est impossible de savoir combien de participants seront motivés à venir pratiquer un sport de salle.»

Par chance, la structure sédunoise s’appuie sur une «mentalité familiale» qui pousse ses membres à se montrer solidaires face à la pandémie. «Beaucoup de personnes ont conservé leur abonnement ou nous ont soutenus grâce à des dons», souligne le trentenaire. 
 

Grâce à nos capsules vidéo, nous voulons que chacun puisse se défouler chez lui et parvienne ainsi à rester positif.
Sébastien Vuignier, président du Club de ninjutsu de Sion

Des vidéos pour garder la forme et le moral

Mais le ninjutsu, au-delà d’être un art martial de self-défense, est une discipline qui prône la persévérance. Et l’instructeur ceinture noire ne s’est donc pas laissé abattre. «Très rapidement, nous avons commencé à mettre en ligne sur YouTube des vidéos gratuites. Le but étant que les gens fassent du sport et s’améliorent mentalement et physiquement.»
 


Sous la forme de capsules de trente minutes, Sébastien Vuignier distille, chaque semaine, trois séances de «cardio plutôt intensives». «Nous voulons que chacun puisse se défouler chez lui et parvienne ainsi à rester positif.»

D’ailleurs, comme au dojo, une version adaptée aux enfants est également disponible sur le site internet du Club de ninjutsu de Sion. «Elle a été créée sous la forme d’une aventure à faire à la maison, afin d’être ludique pour les plus petits.» Une aventure qui se vivra donc par écrans interposés, en attendant de retrouver le dojo. 

L’info solidaire

Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Les clubs et la criseCoronavirus: jubilé reporté pour un club cambrioléCoronavirus: jubilé reporté pour un club cambriolé

Les clubs et la criseCoronavirus: une plateforme adaptée à tout le monde au karaté-club OkinawaCoronavirus: une plateforme adaptée à tout le monde au karaté-club Okinawa

Les clubs et la criseCoronavirus: le club de tchoukball de Sion a replié ses cadresCoronavirus: le club de tchoukball de Sion a replié ses cadres

les clubs et la criseCoronavirus: le Triathlon Club Valais organise des entraînements virtuelsCoronavirus: le Triathlon Club Valais organise des entraînements virtuels

Top