Coronavirus

Coronavirus: la Ville de Berne ne tolérera plus les manifestations anti-mesures non autorisées

chargement

Fermeté Quatre jours après les incidents sur la place du Palais fédéral, le gouvernement de la Ville de Berne a demandé à la police cantonale de ne pas laisser se tenir les nouvelles manifestations anti-mesures prévues pour jeudi prochain. Un accord pourrait néanmoins encore être trouvé avec les opposants.

  20.09.2021, 14:36
Une manifestation non autorisée contre les mesures a dégénéré jeudi soir à Berne.

La Ville de Berne ne tolérera plus les manifestations anti-mesures Covid non autorisées, a-t-elle annoncé lundi. Elle tire ainsi les conséquences de l’escalade de violences constatée jeudi lors du rassemblement d’opposants aux mesures devant le Palais Fédéral.

La police cantonale bernoise a reçu l’ordre d’empêcher la tenue des manifestations annoncées pour jeudi prochain, a précisé le Conseil municipal. Ces rassemblements d’opposants aux mesures de lutte contre la pandémie n’ont en effet pas été autorisés.

A lire aussi: Manifs contre le pass Covid jeudi soir: à Berne, la police a eu recours à un canon à eau

L’appel à ces nouvelles manifestations a été lancé sur les réseaux sociaux. Dans le même temps, d’autres appellent à mettre sur pied une contre-manifestation. Face à cette situation, l’exécutif a appelé les organisateurs à retirer leurs appels. 

La Ville de Berne prête à la discussion

Bien qu’il reconnaisse le besoin croissant de s’exprimer sur des questions politiques et sociales par le biais de manifestations, en particulier dans la capitale, le Conseil municipal souligne que les autorités doivent préalablement être consultées. Ce n’est que de cette manière que le droit à la liberté d’expression peut être exercé de manière pacifique, selon lui.

Dans son communiqué, la municipalité a réitéré sa disponibilité au dialogue. Il n’est donc pas exclu que le rassemblement prévu jeudi soit finalement autorisé. Le directeur de la sécurité Reto Nause a précisé à Keystone-ATS avoir convenu d’une rencontre avec les opposants aux mesures sanitaires.

La question est de savoir si nous pouvons parvenir à un accord.
Reto Nause, directeur de la sécurité de la ville de Berne

«La question est de savoir si nous pouvons parvenir à un accord», a souligné Reto Nause. Pour le directeur de la sécurité, il faut avoir une discussion claire et solide. Il s’agit notamment de savoir s’il s’agit d’un rassemblement statique ou si un cortège est prévu. Et dans ce cas de figure, connaître l’itinéraire, a-t-il ajouté.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 20 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 20 septembre

Contre-attaqueCoronavirus: les Freiheitstrychler critiquent les violences et la policeCoronavirus: les Freiheitstrychler critiquent les violences et la police

RestrictionsCoronavirus: voici les nouvelles règles pour entrer en Suisse à partir du 20 septembreCoronavirus: voici les nouvelles règles pour entrer en Suisse à partir du 20 septembre

PANDÉMIECoronavirus: une majorité des partis soutient la gratuité des testsCoronavirus: une majorité des partis soutient la gratuité des tests

PandémieCoronavirus: certaines grandes entreprises de Suisse exigent le certificatCoronavirus: certaines grandes entreprises de Suisse exigent le certificat

Top