Coronavirus

Coronavirus: "la théorie du complot". Par Yves Gaudin

chargement

Fenêtres sur crise Une douzaine de personnalités issues de générations, de milieux socio-professionnels différents livrent pour "Le Nouvelliste" leurs pensées sur l’impact social de l’expérience collective que nous vivons, et sur le temps d’après, quand la vie reprendra, sans doute différemment d’avant.

 09.05.2020, 10:00
Yves Gaudin, Dr. en pschopathologie sociale, écrivain.

Il est évident d’affirmer que dès la naissance nous éprouvons le besoin de nous sentir en sécurité. Pour le nouveau-né, cela est même vital; les parents étant en quelque sorte ceux qui donnent la vie à chaque instant. Mais il en est de même par la suite. La peur, liée aux dangers de l’existence, nous place souvent sous la bienveillance d’un tiers ou d’une collectivité. Ensemble, on est plus fort. En ce sens, Freud définissait la fonction de la religion comme pouvant «rassurer les humains face au monde parfois incompréhensible et menaçant». 

Mais il est fini le temps des cathédrales, celui de l’obscurantisme et de l’endoctrinement, où seuls les moines et les abbés détenaient le savoir et où les monastères s’érigeaient comme autant de bibliothèques. Le siècle des Lumières est passé par là. La séparation de l’Eglise et de l’Etat aussi. Et c’est bien ainsi. Or, en faisant tomber Dieu de son piédestal, l’homme ne l’a pas toujours substitué à bon escient. Il se cherche, s’interroge, se demande, regrette peut-être son «meurtre», revient sur ses pas… et le remplace par ce qu’il peut: la science, le désarroi, le retour à Dieu, ou parfois encore par le choix d’une «autre mystique», c’est-à-dire un autre dieu qui ne serait pas Dieu mais qui tout comme Lui incarnerait cette instance organisatrice dont les voies sont impénétrables. 

 

En faisant tomber Dieu de son piédestal, l’homme ne l’a pas toujours substitué à bon escient.
Yves Gaudin, Dr. en psychopathologie sociale, écrivain

 

La «théorie du complot» en est un bel exemple. En somme, pour ceux qui s’en réclament, il a bien fallu, à un moment ou à un autre, quelqu’un de secret, de mystérieux, qui nous cache ses plans, qui agit pour notre bien ou notre mal, pour causer ce qui nous dépasse. Le Covid-19 n’échappe pas à cette règle et de nombreuses théories sont apparues çà et là: il s’agit d’une arme biologique dont on aurait déjà le vaccin, d’un programme de contrôle de la population, du résultat d’une opération d’espionnage, la 5G propagerait le virus, la CIA a créé celui-ci dans le but de détruire l’économie chinoise, etc.

Or, s’il convient certes de rester vigilant, s’il est juste de chercher la vérité et de remettre en question les versions officielles, si certaines conspirations ont en effet eu lieu, à vouloir systématiquement remplacer le rassurant par le comploteur, c’est surtout remplacer une pandémie virale par une épidémie mentale, un Mystère sacré par un sacré mystère. A ce petit jeu-là, on n’a rien gagné. 

Bien à vous. 


Yves Gaudin, Docteur en psychopathologie sociale, écrivain, Sion
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Fenêtres sur criseCoronavirus: "à chacun d'agir". Par Françoise GianaddaCoronavirus: "à chacun d'agir". Par Françoise Gianadda

"A chacun d'agir"

Une douzaine de personnalités issues de générations, de milieux socio-professionnels différents livrent pour "Le...

  08.05.2020 18:30  Coronavirus

Fenêtres sur criseCoronavirus: "chercher l'écho (2)". Par Céline ZuffereyCoronavirus: "chercher l'écho (2)". Par Céline Zufferey

Chercher l'écho (2)

Une douzaine de personnalités issues de générations, de milieux socio-professionnels différents livrent pour "Le...

  08.05.2020 20:00  Coronavirus

Fenêtres sur criseCoronavirus: "pourquoi la Suisse peut absorber le choc". Par Fernand MariétanCoronavirus: "pourquoi la Suisse peut absorber le choc". Par Fernand Mariétan

Fenêtres sur criseCoronavirus: "tous les héros ne portent pas de masque". Par Philippe BattagliaCoronavirus: "tous les héros ne portent pas de masque". Par Philippe Battaglia

Fenêtres sur criseCoronavirus: "le repli forcé du prisonnier". Par Johan RochelCoronavirus: "le repli forcé du prisonnier". Par Johan Rochel

Top