Coronavirus: la Suisse ne connaît pas de vague de faillites des PME pour l’instant

Selon le directeur général de Raiffeisen Suisse, rien n’indique qu’une vague de faillites est en train d’arriver en Suisse. Les crédits Covid et mesures de chômage partiel permettent aux entreprises de survivre.
22 déc. 2020, 09:56
/ Màj. le 06 janv. 2021 à 07:53
Pour l'instant, aucune vague de faillites ne menace la Suisse (illustration).

La Suisse ne connaît pas une vague de faillites des PME, selon le directeur général de Raiffeisen Suisse, Heinz Huber, interviewé mardi par le quotidien Blick. Il ne voit pas non plus les défaillances de crédit augmenter, alors que les mesures se durcissent cette semaine pour lutter contre le coronavirus.

Les faillites, si elles ont eu lieu, se produiront dans 12, 24 ou 36 mois.
Heinz Huber, directeur général de Raiffeisen Suisse

«Pour l’instant, nous n’avons aucune indication qu’une vague de faillites est en train d’arriver», a expliqué M. Huber. Raiffeisen a accordé plus de 24’000 crédits Covid. Jusqu’à présent, ces prêts fournissent des liquidités aux entreprises, par ailleurs aidées par les mesures de chômage partiel. «Les faillites, si elles ont eu lieu, se produiront dans 12, 24 ou 36 mois», a-t-il estimé. Un peu plus d’un millier de prêts ont été remboursés.

Peut-être que le ralentissement ne sera pas aussi sévère parce que la Suisse ne ferme pas tout
Heinz Huber, directeur général de Raiffeisen Suisse

Les défauts de remboursement des prêts n’ont pas augmenté lors de cette deuxième vague de la pandémie de coronavirus, a ajouté le patron du groupe bancaire. Le troisième trimestre a été bon, puis les restrictions ont de nouveau ralenti l’économie au dernier partiel. «Mais peut-être que le ralentissement ne sera pas aussi sévère parce que la Suisse ne ferme pas tout, du moins actuellement». Heinz Huber se dit «prudemment optimiste», misant sur un rebond grâce aux vaccins.