Réservé aux abonnés

Coronavirus: la culture valaisanne entre espoir et fatalisme

Ils et elles avaient des projets qui devaient aboutir ces jours-ci. Vernissages de disques ou d'expositions. Les nouvelles mesures annoncées par le Conseil d'Etat ont coupé leur élan. Réactions.
22 oct. 2020, 18:16 / Màj. le 22 oct. 2020 à 22:55
Pascal Rinaldi devait vernir son nouvel album ce week-end au Théâtre du Dé d'Evionnaz.

Travailler de longs mois sur un disque, le façonner en imaginant comment on lui donnera vie sur scène, et ce même dans le contexte délicat des contraintes sanitaires auxquelles les salles avaient fait l’effort de s’adapter. Naviguer à vue durant des semaines entières en tentant de faire vivre malgré tout une salle de concerts et de proposer au public une programmation intéressante, même sans têtes affiches internationales. Dessiner, s’imprégner de l’œuvre d’un géant du cin&eacut...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois