Réservé aux abonnés

Coronavirus: la colère des ouvriers face à des mesures «inapplicables»

Les mesures sanitaires édictées par la Confédération ne répondraient pas à la réalité des chantiers. Présent sur le terrain, le syndicat Unia dénonce une série d’infractions sanitaires. Le canton n’envisage pas une suspension globale des activités.
24 mars 2020, 20:30 / Màj. le 24 mars 2020 à 20:42
Sur les chantiers de grande ou de petite envergure, la distance sociale est difficile à respecter.

Lundi, les syndicalistes d’Unia ont inspecté quelque 30 chantiers du Valais romand. Photos à l’appui, le constat est sans appel: aucun d’entre eux ne respecte l’ensemble des critères sanitaires prévus par la Confédération.

«C’est tout simplement impossible d’appliquer ces mesures (ndlr: distance sociale de 2 mètres, transports en groupe proscrits, toilettes mobiles propres et nettoyées régulièrement, serviettes et savon à disposition, etc.)», insiste Serge A...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois