Coronavirus

Coronavirus: l'Italie à nouveau placée sous cloche

chargement

ITALIE Le 12 mars 2020, tout s’arrêtait en Italie pour tenter d’enrayer la première vague de SARS-CoV-2. Un an après, l’histoire se répète tandis que le gouvernement de Mario Draghi annonce une accélération de la campagne vaccinale.

  15.03.2021, 00:01
Lecture: 6min
Premium
Dimanche, la foule avait envahi la Via del Corso à Rome, dernier jour de shopping et de relative liberté avant ce nouveau confinement.

Depuis ce matin, quasiment toute l’Italie est confinée jusqu’au 6 avril prochain. Sur vingt régions, onze sont désormais placées en zone «rouge» et huit deviennent «orange». Le retour au confinement sévère comme en mars 2020, concerne notamment les régions du nord comme le triangle Frioul-Vénétie-Julie, la Lombardie, le Piémont et les provinces autonomes de Trente et Bolzano. En revanche, l’île de la Sardaigne reste classée zone «blanche», la couleur indiquant un retour à la normalité grâce à des...

À lire aussi...

DécryptageCoronavirus: pourquoi le Tessin demande d’interdire les achats et les repas au resto en ItalieCoronavirus: pourquoi le Tessin demande d’interdire les achats et les repas au resto en Italie

MisèreCoronavirus: les Italiens, peu aidés financièrement, sombrent dans la précaritéCoronavirus: les Italiens, peu aidés financièrement, sombrent dans la précarité

EUROPECoronavirus: partagée entre peur et impatience, l’Italie prépare son déconfinementCoronavirus: partagée entre peur et impatience, l’Italie prépare son déconfinement

Top