Coronavirus
 15.06.2020, 18:29

Coronavirus: l’Europe rouvre ses frontières, la Chine s’inquiète

chargement
La pandémie connaît une résurgence en Chine.

Déconfinement Alors que l’Europe rouvre progressivement ses frontières, l’inquiétude progresse en Chine. La découverte de nouveaux foyers de coronavirus, à Tokyo notamment, fait craindre une nouvelle vague.

Après des mois d’isolement à l’intérieur de leurs frontières nationales, les Européens ont retrouvé lundi la possibilité de voyager chez leurs voisins, en raison du recul du coronavirus. La pandémie connaît en revanche une résurgence en Chine, faisant craindre une nouvelle vague.

Comme la Suisse, l’Allemagne, la Belgique, la France et la Grèce ont rétabli la libre circulation avec tous les pays de l’Union européenne. Ils estiment avoir maîtrisé la progression du Covid-19 tandis que la Commission européenne a lancé lundi un site internet et une application pour guider les Européens qui souhaitent passer leurs vacances dans d’autres pays de l’UE.

Athènes va même plus loin et invite les voyageurs de plusieurs régions hors UE -comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon, la Corée du Sud, la Chine. Autre pays pressé de sauver sa saison touristique, la Croatie avait rouvert ses frontières aux citoyens européens dès jeudi, et la Pologne samedi.

L’Espagne ouvrira elle le 21 juin ses frontières avec tous les pays de l’Union européenne, sauf avec le Portugal. En attendant, dès lundi, des touristes allemands sont arrivés au soleil de l’archipel des Baléares dans le cadre d’un projet pilote.

«Le gros de l’épidémie» est passé

En France, où le coronavirus a fait près de 30’000 morts, le ministre de la Santé Olivier Véran a estimé lundi que «le gros de l’épidémie est derrière nous». Crèches, écoles et collèges reprendront à plein temps à partir de lundi prochain.

Paris retrouvait un peu plus son visage d’avant le virus, masques en sus. Cafés et restaurants ont été autorisés à rouvrir leurs salles, après leurs terrasses début juin. Les touristes peuvent de nouveau visiter la Tour Eiffel à condition de monter par les escaliers.

Premier pays européen touché, l’Italie, qui déplore plus de 34’000 morts, avait rouvert ses frontières dès le 3 juin. Mais deux nouveaux foyers ont été détectés ces derniers jours à Rome.

Zones confinées à Pékin

La Chine, où le Covid-19 a fait son apparition fin 2019, a aussi connu au cours du week-end une résurgence du nombre de contaminations, centrée autour du marché géant de Xinfadi, dans le sud de la capitale.

Depuis vendredi, Pékin compte plus de cent nouveaux cas, a indiqué lundi l’OMS, qui a fait part de son «inquiétude». Cette flambée a poussé les autorités chinoises à décréter le confinement de plusieurs zones résidentielles, ainsi qu’à refermer les sites sportifs et culturels.

Ce rebond chinois combiné avec la persistance du nombre de cas enregistré aux Etats-Unis a provoqué l’inquiétude des investisseurs et fait chuter les places boursières asiatiques et européennes ainsi que les cours du pétrole lundi.

Amérique latine très touchées

Selon un décompte de l’AFP, la pandémie a fait plus de 433’000 morts et contaminé plus de 7,9 millions de personnes dans le monde. Elle continue à faire rage en Amérique latine, en Iran et en Asie du Sud. Avec un total de 43’332 morts recensés dimanche, le Brésil reste le deuxième pays le plus endeuillé, derrière les Etats-Unis (115’732).

Au Chili, où 7000 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 24 heures, le ministre de la Santé Enrique Paris s’est montré pessimiste. «Je crois qu’en août seulement, si Dieu le veut, nous allons voir les efforts de la quarantaine récompensés, si les gens respectent» le confinement, a-t-il déclaré.

Les Etats-Unis, qui avaient répertorié 382 morts supplémentaires du virus dimanche (le bilan journalier le plus faible depuis plusieurs semaines), continuent en revanche d’enregistrer quelque 20’000 nouveaux cas de contamination chaque jour.

Pays le plus durement touché par la pandémie au Moyen-Orient, l’Iran a averti lundi qu’il pourrait réimposer des mesures strictes afin de contenir la propagation du virus, annonçant plus de 100 décès pour la deuxième journée consécutive.

Morgues pleines

En Inde, où le confinement a largement été assoupli depuis début juin, l’épidémie ne montre pas de signe de reflux, et de nombreux malades décèdent après avoir été refusés par les hôpitaux, faute de lits, selon les médias. Le pays a enregistré près de 9000 morts et les corps s’entassent dans les morgues car le personnel des cimetières et des crématoriums n’arrive pas à suivre le rythme.

L’Etat du Tamil Nadu (sud) a ordonné lundi le reconfinement de l’agglomération de Chennai, qui compte plus de 15 millions d’habitants, de vendredi jusqu’à fin juin. Au Pakistan voisin, le gouvernement a prévenu que le nombre de cas de coronavirus pourrait doubler d’ici fin juin et dépasser le million à la fin juillet.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 2 décembreCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 2 décembre

SolidaritéCoronavirus: les pompiers de Sierre et de Chippis soutiennent de manière originale le TéléthonCoronavirus: les pompiers de Sierre et de Chippis soutiennent de manière originale le Téléthon

Bilan quotidienCoronavirus: le Valais dépasse la barre des 500 mortsCoronavirus: le Valais dépasse la barre des 500 morts

enquêteCoronavirus: une majorité de Suisses contre la discrimination d'un éventuel passeport COVIDCoronavirus: une majorité de Suisses contre la discrimination d'un éventuel passeport COVID

PandémieCoronavirus: le Parlement valide l’aide de l’armée aux cantonsCoronavirus: le Parlement valide l’aide de l’armée aux cantons

Top