Coronavirus
  10.04.2020, 06:56

Coronavirus: l’EPFL mise sur la génétique pour comprendre les cas chez les jeunes

Premium
chargement
Les jeunes sont aussi touchés par le virus. Des recherches sont en cours pour mieux comprendre ces cas.
Par Igor Cardellini

Pandémie Même si la Suisse n’a encore déploré aucune victime âgée de moins de trente ans contrairement à l’Angleterre, la Belgique ou encore la France, l’EPFL planche sur l’hypothèse génétique pour mieux comprendre les complications chez les jeunes.

Un adolescent anglais de 13 ans, une Belge de 12 ans, une Française de 16 ans et un Italien de 19 ans installé à Londres. Ces derniers jours, plusieurs jeunes ont succombé au Covid-19, alors qu’ils ne présentaient, a priori, pas de fragilité particulière. Ces cas restent très rares, mais les interrogations se multiplient. En Suisse, aucune personne en dessous de 30 ans n’a encore été emportée par la maladie. Mais...

À lire aussi...

ÉconomieCoronavirus: 40 millions à fonds perdu pour les indépendantsCoronavirus: 40 millions à fonds perdu pour les indépendants

EpidémieCoronavirus: 5 nouveaux décès en ValaisCoronavirus: 5 nouveaux décès en Valais

On décortiqueCoronavirus – Fake news: non, vous n’avez pas besoin de laisser vos courses 1h30 dans la voitureCoronavirus – Fake news: non, vous n’avez pas besoin de laisser vos courses 1h30 dans la voiture

Top