Coronavirus
 24.03.2020, 19:59

Coronavirus: Jeux olympiques, Euro et Mondiaux de hockey ont-ils déjà été annulés par le passé?

chargement
Les JO de Tokyo auront lieu en 2021.

Flashback Le monde du sport est à genoux après l’annulation pour cette année de plusieurs grands événements. La pandémie du coronavirus a eu raison de l’Euro, des Jeux olympiques et des Mondiaux de hockey sur glace. Des annulations qui ne sont pas tout à fait une première pour la plupart de ces compétitions.

La pandémie du Coronavirus Covid-19 a terrassé le monde du sport. En l’espace de quelques jours, l’Euro de football, le Championnat du monde de hockey sur glace (Lausanne et Zurich) et les Jeux olympiques de Tokyo ont été annulés pour cette année. Un fait rare, voire unique pour certains de ces événements parmi les plus importants au monde.

Jeux olympiques

Si c’est la première fois qu’une pandémie empêche la tenue des Jeux olympiques d’été, comme d’hiver d’ailleurs, la flamme est déjà restée éteinte par le passé. Des guerres ont à chaque fois bouleversé le calendrier.

A lire aussi : Coronavirus: le CIO reporte les Jeux olympiques de Tokyo en 2021

En 1916, les JO devaient se tenir à Berlin, en Allemagne. Mais, en 1914, éclate la Première Guerre mondiale. Imaginant que le conflit se terminera rapidement, les organisateurs poursuivent donc les préparatifs. Ils érigent le Deutsches Stadion entre 1912 et 1913, un grand stade de 33 000 places aujourd’hui disparu. Constatant que la guerre n’était pas prête de se terminer, le Comité international olympique (CIO) finit par annuler la compétition. Berlin accueillera finalement les JO en 1936.

Le Deutsches Stadion avait été construit pour les JO de 1916. ©Bundesarchiv, Bild 102-07998/ CC-BY-SA 3.0

 

En 1940, les Jeux d’été devaient avoir lieu à… Tokyo. Cependant, en 1937, ce n’est pas la maladie qui a raison de l’événement, sinon le conflit qui met aux prises le pays avec la Chine; la seconde guerre sino-japonaise se terminera en 1945. Les JO, réattribués à Helsinki, en Finlande, sont annulés à la suite du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

Coïncidence troublante, les deux olympiades nippones annulées devaient promouvoir la renaissance du pays, comme le note Le Figaro. Celles de 1940 en raison du grand séisme du Kanto de 1923 qui fit plus de 140 000 morts, et celles de 2020 qualifiés de «Jeux de la reconstruction» après la catastrophe nucléaire de Fukushima de 2011. Ces olympiades auront donc lieu en 2021, soit 10 ans après le tsunami à l’origine de l’accident nucléaire.

En 1939, Londres est désigné hôte des JO d’été de 1944. Mais, la capitale britannique n’accueillera pas la compétition à cause de la Seconde Guerre mondiale. Elle devra attendre 1948 pour organiser la grand-messe sportive dans une ambiance austère, le monde, et plus particulièrement l’Europe, sortant tout juste du conflit, ainsi que le rappelle L’Equipe.

Euro de football

L’une des plus grandes compétitions footballistiques au monde n’a jamais connu d’interruption depuis sa première édition en 1960, en ex-URSS. Détail piquant, l’Euro 2020 devait marquer l’anniversaire de l’événement en se jouant dans plusieurs pays du continent à la fois. Il ne fêtera donc pas ses 60 ans, mais ses 61 ans d’existence en 2021. L’histoire retiendra également que le Portugal est le second pays à conserver son titre le plus longtemps (5 ans), derrière l’Espagne (8 ans), qui a remporté deux fois l’épreuve consécutivement en 2008 et 2012.

Le Portugal conserve son titre de champion d’Europe un an de plus. ©Keystone

 

A lire aussi : Coronavirus: l’Euro 2020 de football est reporté d’un an

En revanche, la Coupe du monde de football a bel et bien été annulée par le passé. L’édition de 1942 est abandonnée en 1939, avant même que ne soit désigné le pays hôte, la faute à la Seconde Guerre mondiale. En 1946, au lendemain du conflit, la FIFA tient son congrès et veut rattraper le temps perdu en organisant le Mondial tous les deux ans, soit avec une édition en 1949 et une autre en 1951 dans les deux seuls pays n’ayant pas connu directement la guerre: le Brésil et la Suisse. La FIFA revient finalement en arrière et décide de garder un rythme quadriennal avec une épreuve en 1950 et une autre en 1954, le choix des pays hôtes désignés en 1946 étant maintenu.

Mondiaux de hockey

Certes l’événement a une moindre portée en termes de notoriété que les deux précédents, mais le Championnat du monde de hockey sur glace avait une saveur particulière cette année, puisqu’il devait avoir lieu à Lausanne et Zurich. La dernière fois que la Suisse a accueilli l’événement, c’était en 2009 (Berne et Zurich). Si les Mondiaux auront bel et bien lieu en Suisse, cela ne sera sans doute pas en 2021, les hôtes des Mondiaux ayant été désignés jusqu’en 2025.

A lire aussi : Coronavirus: le Championnat du monde 2020 de hockey est annulé

Par le passé, le Championnat du monde de hockey sur glace a connu une longue interruption entre 1939 et 1947 en raison de la Seconde Guerre mondiale. Jusqu’à cette pause forcée la compétition a eu lieu chaque année depuis 1920, date de sa création. Cette longue parenthèse a permis de réformer un certain nombre de règles appliquées dès 1947 et encore en vigueur aujourd’hui. Notons qu’avant 1968 l’épreuve était étroitement liée aux Jeux olympiques d’hiver. Ainsi, le vainqueur du tournoi olympique était considéré comme le champion du monde. L’absence des JO d’hiver en 1940 et 1944 a donc provoqué également l’annulation des Mondiaux de hockey.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieCoronavirus: la colère des ouvriers face à des mesures «inapplicables»Coronavirus: la colère des ouvriers face à des mesures «inapplicables»

PandémieCoronavirus: les Suisses soutiennent les mesures prises par le Conseil fédéralCoronavirus: les Suisses soutiennent les mesures prises par le Conseil fédéral

live
En directCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 24 marsCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 24 mars

On décortiqueCoronavirus – Fake news: non, la Russie n’a pas relâché 800 lions pour faire respecter le confinementCoronavirus – Fake news: non, la Russie n’a pas relâché 800 lions pour faire respecter le confinement

RapatriementCoronavirus: environ 750 personnes de retour en Suisse d’ici jeudiCoronavirus: environ 750 personnes de retour en Suisse d’ici jeudi

40 ans aprèsAthlétisme: Jesse Owens, le sprinter qui avait humilié l’Allemagne nazie, reste controverséAthlétisme: Jesse Owens, le sprinter qui avait humilié l’Allemagne nazie, reste controversé

Top