Coronavirus

Coronavirus: forte hausse des cas due à un manque de prudence, selon l’OFSP

chargement

Contaminations Les cas repartent fortement à la hausse en Suisse. Même l’Office fédéral de la santé publique se dit étonné de ce soudain rebond. Il met en cause un relâchement de la population.

 18.07.2021, 09:39
Vendredi, l'OFSP a enregistré 619 nouvelles infections contre 323 une semaine plus tôt.

La directrice de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) Anne Lévy s’inquiète de la recrudescence des cas de Covid-19 en Suisse. «Nous savions qu’ils monteraient après les réouvertures. Mais nous ne nous attendions pas à ce qu’ils augmentent autant et si vite».

Nous ne nous attendions pas à ce qu’ils augmentent autant et si vite.
Anne Lévy, directrice de l’Office fédéral de la santé publique

La pandémie n’est pas encore terminée et la situation est difficile à évaluer, déclare Mme. Lévy dans un entretien diffusé dimanche par la NZZ am Sonntag. Elle impute le rebond des contaminations au fait que les Suisses se montrent moins prudents après avoir été vaccinés et depuis qu’il n’y a pratiquement plus de mesures de restrictions.

Ce sont avant tout les jeunes qui sont contaminés actuellement, remarque-t-elle. La situation deviendrait dangereuse, ajoute-t-elle, si le virus se propageait aux générations plus âgées non vaccinées, ce qui, par conséquent, ferait augmenter à nouveau fortement les hospitalisations. La responsable estime qu’il est possible d’étendre l’utilisation du certificat sanitaire Covid-19, par exemple aux restaurants, si la situation devait empirer.

Mme Lévy s’alarme des nombreuses personnes de plus de 50 ans qui ne sont pas vaccinées. «Pour elles, la possibilité de développer une forme plus grave de la maladie est plus grande que pour les personnes plus jeunes».

Nous devons réussir à motiver davantage de personnes à se faire vacciner.
Anne Lévy, directrice de l’Office fédéral de la santé publique

Deux tiers des personnes pouvant être vaccinées le sont, constate la directrice de l’OFSP. Parmi les personnes à risque, 85% ont reçu au moins une dose. Mais elle estime que cela n’est pas suffisant: «Nous devons réussir à motiver davantage de personnes à se faire vacciner».

Selon elle, le SARS-CoV-2 ne sera jamais complètement éradiqué: «Un jour, nous apprendrons à vivre avec le Covid-19». Les mesures de protection pourraient ainsi devenir la norme, «comme dans les pays asiatiques. Là-bas, il est naturel de porter un masque, lorsque l’on est enrhumé».

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: la Norvège va lever presque toutes les restrictions grâce à l'avancée de la vaccinationCoronavirus: la Norvège va lever presque toutes les restrictions grâce à l'avancée de la vaccination

Crise sanitaireCoronavirus: Berne veut prolonger la gratuité des tests pour ceux qui ont reçu une première dose de vaccinCoronavirus: Berne veut prolonger la gratuité des tests pour ceux qui ont reçu une première dose de vaccin

FinancesFinances fédérales: le Conseil fédéral demande 1,6 milliard supplémentaireFinances fédérales: le Conseil fédéral demande 1,6 milliard supplémentaire

InnovationArdon: un lecteur de certificat Covid créé pour les restaurateursArdon: un lecteur de certificat Covid créé pour les restaurateurs

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 23 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 23 septembre

Top