Coronavirus
 26.06.2020, 11:35

Coronavirus: faut-il éviter les ventilateurs pendant l’épidémie?

chargement
Les ventilateurs représentent un risque dans les espaces accueillant plusieurs personnes, comme les open-spaces. (illustration)

Chaleur Avec le début de l’été et les températures caniculaires qui vont avec, on est tentés, comme chaque année, de se rafraîchir avec un ventilateur. Mais faut-il désormais éviter ces appareils avec l’épidémie de coronavirus?

Cette semaine, les températures ont grimpé pour dépasser la barre des 30 degrés à travers la Suisse. Comme chaque été, on met en place des moyens pour se rafraîchir, à la maison ou au bureau. Les ventilateurs en font partie. Mais avec la crise du coronavirus, faut-il éviter ces appareils?

En France, les autorités sanitaires et le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) ont émis à la fin du mois de mai quelques recommandations en prévisions des vagues de chaleur. Il était notamment question de l’utilisation des ventilateurs.

Attention aux groupes

Selon le Huffington Post, les ventilateurs, climatiseurs ou brumisateurs ne posent aucun problème pour une personne dans une pièce seule, sans intervenant extérieur. En revanche, ça se complique quand on parle de groupes de personnes. La crainte d’une contamination par des particules virales, mises en mouvement par ces appareils, n’est pas à exclure si des personnes contaminées mais asymptomatiques sont présentes.

A lire aussi : Coronavirus: quel impact pourrait avoir la vague de chaleur sur la pandémie?

“En créant un mouvement d’air important, le ventilateur va projeter les gouttelettes respiratoires émises par les personnes à distance dans la pièce et rendre inopérante la distance de sécurité entre les personnes”, juge le Haut conseil de la santé publique, cité par le Huffington Post.

Les ventilateurs ne posent donc pas de problème pour une personne seule, mais il faut s’en méfier quand plusieurs personnes sont présentes dans la pièce, par exemple dans un open space. 

Assurer le renouvellement de l’air

Concernant la climatisation, il y a aussi un risque de propagation des gouttelettes. Une étude chinoise parue dans la revue suggère que ce système de refroidissement peut participer à la propagation du virus. Là aussi, cela ne pose pas de problème si une seule personne se trouve dans l’espace clos.

Faut-il pour autant se passer totalement de climatiseurs et de ventilateurs? Cela n’est pas envisageable lorsqu’il fait très chaud, surtout pour les personnes âgées. Selon les recommandations sur HCSP, il est donc indispensable d’ouvrir grand les fenêtres au moins 10 minutes deux fois par jour pour assurer le renouvellement de l’air. 

Il est aussi possible d’opter pour un rafraîchissement plus naturel, explique le magazine Top Santé: par exemple en fermant les volets durant la journée, en ouvrant les fenêtres durant la nuit, en utilisant un brumisateur, en suspendant un linge humide devant les fenêtres, en prenant des douches fraîches si possible, et en buvant régulièrement de l’eau pour s’hydrater. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieCoronavirus: la crise sanitaire a fait exploser la télémédecine en SuisseCoronavirus: la crise sanitaire a fait exploser la télémédecine en Suisse

SantéCoronavirus: quel impact pourrait avoir la vague de chaleur sur la pandémie?Coronavirus: quel impact pourrait avoir la vague de chaleur sur la pandémie?

Cas «importés»Coronavirus: vers des contrôles plus stricts des voyageurs en provenance de la Serbie?Coronavirus: vers des contrôles plus stricts des voyageurs en provenance de la Serbie?

Top