Coronavirus

Coronavirus: en Valais, un simple rhume ne suffit plus pour se faire tester

chargement

Test Suite à l’info concernant une modification des critères pour que le test de dépistage du Covid-19 soit pris en charge par les cantons de Vaud et du Valais, les réseaux se sont emballés. On fait le point sur le vrai du faux avec le médecin cantonal Christian Ambord.

 10.10.2020, 05:30
Unisanté, qui gère le coronacheck, a adapté les critères de test, y compris pour le Valais.

Docteur Ambord, le canton du Valais a-t-il resserré les critères nécessaires pour passer un dépistage?

Unisanté, qui gère le coronacheck, a adapté les critères de test, y compris pour le Valais. Un test de dépistage n’est plus recommandé en cas de symptômes mineurs, tels que maux de tête, faiblesse générale, sensation de malaise, douleurs musculaires, rhume, symptômes gastro-intestinaux (nausées, vomissements, diarrhée, maux de ventre), éruptions cutanées.

Suite à l’analyse de données, il s’avère que la prise en compte des critères mineurs n’offre qu’un bénéfice minime en termes de diagnostic. Néanmoins, pour les personnes ayant eu un contact étroit avec un cas de Covid-19 et présentant ces critères mineurs, la probabilité prétest est alors nettement augmentée.

Quels sont désormais les critères en Valais pour avoir droit à un test?

Les symptômes appelant un dépistage sont désormais les symptômes principaux du Covid-19: affection aiguë des voies respiratoires (maux de gorge, toux (surtout sèche), insuffisance respiratoire, douleurs dans la poitrine), fièvre et perte soudaine de l’odorat et/ou du goût. C’est aussi le cas lors de symptômes moins fréquents et moins spécifiques, se manifestant suite à un contact étroit avec un cas positif ou encore si on a reçu une notification de SwissCovid ou si le test est prescrit par un médecin.

A lire aussi: Coronavirus: le Valais enregistre un nombre de nouveaux cas plus vu depuis la mi-mars

Est-ce raisonnable de limiter l’accès aux tests aujourd’hui?

Unisanté a adapté les critères de test en fonction des capacités de dépistage dont nous disposons. Le nombre de cas augmentant, mais également le nombre de personnes souffrant de refroidissements, nous devons anticiper et garantir le dépistage aux personnes les plus susceptibles d’avoir contracté le virus, soit les personnes qui présentent les symptômes les plus fréquents.

Comment sont effectués les contrôles pour ces personnes assignées à résidence et par qui? Sur les réseaux sociaux, on évoque des traçages de téléphones portables ou d’utilisation de cartes de crédit. Est-ce vrai?

De tels moyens de contrôle demandent des ressources importantes dont nous ne disposons pas. En ce qui concerne les quarantaines et les isolements, nous pratiquons une politique de prévention plutôt que de répression. L’Unité cantonale des maladies transmissibles appelle régulièrement les personnes en quarantaine pour s’assurer de leur état de santé et vérifier qu’elles respectent bien les mesures de quarantaine. De manière générale, nous comptons sur la responsabilité individuelle de chacun.

Que risquent ceux qui ne respectent pas la quarantaine?

Les dossiers concernant des cas de non-respect de la quarantaine sont transmis au Ministère public, qui est seul compétent pour décider d’une sanction. Des amendes allant jusqu’à 10 000 francs peuvent être données. A ce jour, nous n’avons transmis aucun dossier de ce genre au Ministère public.

A lire aussi: Coronavirus: «Etre trop optimiste pourrait s’avérer dangereux.» L’interview de Nicolas Troillet

Y a-t-il des foyers très localisés en Valais?

Nous avons constaté ces dernières semaines divers petits foyers issus de fêtes privées ou situés dans des entreprises, dont plusieeurs cas dans les Districts de Monthey et de Sierre, ainsi que dans un établissement sanitaire du district de Loèche. Grâce au contact tracing, ces foyers ont pu être contenus. Le nombre de foyers de cette semaine se monte à 40.

Le 8 octobre dernier, 521 personnes étaient en quarantaine en Valais et 244 se trouvaient en isolement.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DépistageSierre: un drive-in de test du Covid-19 en renfortSierre: un drive-in de test du Covid-19 en renfort

SantéCovid-19: le Valais envisage d’augmenter les possibilités de testCovid-19: le Valais envisage d’augmenter les possibilités de test

Top