Coronavirus
 04.04.2020, 19:05

Coronavirus: «En Suisse, les stocks de masques ont été entamés, mais jamais épuisés.»

chargement
Eric Bonvin, directeur général de l'Hôpital du Valais: "Chaque jour, nous utilisons 300 masques FFP2 à haut pouvoir filtrant pour les situations à risque et 6'200 masques dits chirurgicaux."

PANDÉMIE Ce samedi, Eric Bonvin, le directeur de l’Hôpital du Valais répond à vos nombreuses questions sur le thème des masques de protection.

Eric Bonvin, cette semaine, l’Illustré a réalisé un dossier au sujet des masques affirmant que la Suisse n’avait de loin pas assez de masques au début de la crise pour tout le personnel soignant. Plusieurs lecteurs nous demandent s’il s’agit du plus grand manque de la Suisse pour l’instant dans la gestion de cette pandémie.

Voilà deux semaines, la consommation de masques chirurgicaux était estimée à un million par jour tout en veillant à leur utilisation parcimonieuse, notamment dans les hôpitaux. Si chaque habitant du pays utilisait un masque par jour, cela représenterait une consommation annuelle de près de 3,5 milliards de masques. La Suisse a certes connu des problèmes d’approvisionnement il y a environ deux semaines de cela. Mais si les stocks ont été entamés, ils n’ont cependant jamais été épuisés. Entre-temps, la Confédération a trouvé de nouvelles sources d’approvisionnement et ce problème semble se résoudre.

Est-ce que l’Hôpital du Valais a souffert depuis le début de la pandémie d’une pénurie de masques pour son personnel soignant ?

Le problème que nous avons rencontré il y a deux semaines était celui d’un risque de rupture de stock dans les sept jours. Grâce à une utilisation parcimonieuse des masques, les professionnels en ont cependant toujours eu suffisamment pour accomplir leur travail en respectant les recommandations professionnelles deSwissnoso. Fort heureusement, le travail acharné de notre centrale d’achat pour regarnir nos stocks nous a permis de nous procurer des stocks en suffisance pour les prochaines semaines. Mentionnons encore que nous publions quotidiennement l’état de nos stocks de matériel de protection à l’intention de notre personnel afin qu’il soit précisément informé de la situation.

Chaque jour, nous utilisons quotidiennement près de 6200 masques dits «chirurgicaux», le modèle le plus simple, et un peu plus de 300 masques FFP2 à haut pouvoir filtrant de situations plus risquées et aux soins intensifs.

Combien de masques sont utilisés tous les jours à l’Hôpital du Valais ?

Nous utilisons quotidiennement près de 6200 masques dits « chirurgicaux », le modèle le plus simple, et un peu plus de 300 masques FFP2 à haut pouvoir filtrant lors de situations plus risquées et aux soins intensifs.

Plusieurs lecteurs qui voient que d’autres pays font porter le masque à leur population estiment que la Suisse dit de ne pas les porter simplement parce qu’elle ne veut pas admettre qu’elle n’en a pas assez. Que pouvez-vous leur répondre ?

Il existe à l’heure actuelle de nombreuses discussions au niveau international quant à la pertinence ou non d’une telle mesure. Par mesure de précaution à l’égard des personnes les plus fragiles, nos hôpitaux viennent cependant de décider d’élargir le port du masque dans leur enceinte. Il faut cependant rappeler que le port du masque ne sert pas à une personne saine à se protéger de l’infection mais uniquement à ce qu’une personne contagieuse répande moins de germes autour d’elle. Ensuite le port du masque peut s’avérer dangereux s’il n’est pas manipulé avec prudence, puisqu’il requiert inévitablement de se toucher le visage, ce qui est un geste à risque. Sa manipulation requiert donc le respect de certaines règles d’hygiène, comme ne pas le toucher avec les mains sans les avoir lavées ou désinfectées lorsqu’il est mis en place, retiré et durant toute la durée de son utilisation, de façon à ne contaminer ni les mains, ni le masque.

Par mesure de précaution à l’égard des personnes les plus fragiles, nos hôpitaux viennent de décider d’élargir le port du masque dans leur enceinte.

Vous avez permis l’utilisation d’un masque pendant huit heures d’affilée. Est-ce vrai ? 

Durant la période nécessitant une plus grande parcimonie dans l’utilisation des masques, nous avons permis une durée d’utilisation jusqu’à huit heures d’affilée mais en respectant strictement ces consignes d’hygiène. En résumé, si le masque permet de diminuer la charge contagieuse qu’émet une personne contaminée, son port n’est cependant pas la mesure de protection la plus fiable. Nous ne le répéterons jamais assez, c’est la combinaison de la distance sociale et du lavage des mains qui est de loin la mesure de protection la plus efficace.

Pour terminer, quels sont les chiffres de ce samedi au sein de l’Hôpital du Valais ? 

Nous avons aujourd’hui 128 patients hospitalisés chez nous dont 23 aux soins intensifs. Sur les 268 patients valaisans atteints par le Coronavirus hospitalisés depuis le début de la pandémie, 93 sont sortis suffisamment rétablis pour rentrer chez eux. (ndlr: 29 décès sur 51 se sont passés à l’Hôpital). 
 

L’INFO SOLIDAIRE


Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.

Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieCoronavirus: 46 cas et 6 décès de plus en ValaisCoronavirus: 46 cas et 6 décès de plus en Valais

Top