Coronavirus: en Suisse, la fréquentation des transports publics a chuté de 60% en un an

Selon un monitoring, les Suisses franchissent actuellement en moyenne 2 km par jour en transports publics, contre 10 en janvier 2020. De manière générale, les trajets diminuent depuis le mois de septembre.
19 janv. 2021, 17:00
/ Màj. le 19 janv. 2021 à 17:00
Durant l'été, les Suisses parcouraient près de 45 km par jour en moyenne.

La fréquentation des transports publics pour les trajets quotidiens a chuté de 60% en janvier par rapport à la même période de l'an dernier. A l'époque, la pandémie n'était pas encore d'actualité.

Sans prendre en considération le moyen de transport, la distance journalière parcourue par les Suisses la semaine dernière atteignait 30 kilomètres, indique le monitoring de la mobilité diffusé mardi par l'institut de recherche Intervista. Une distance quotidienne identique à celle mesurée en novembre et décembre.

L'été dernier, quand le nombre de nouvelles contaminations au Covid-19 était réduit, les Suisses parcouraient encore en moyenne 45 kilomètres par jour. Les trajets ont commencé à se réduire en septembre, puis encore plus après que le Conseil fédéral a recommandé le télétravail, le 28 octobre.

8 km de moins en un an

Une évolution similaire a été constatée du côté des transports publics. En janvier 2020, en moyenne dix kilomètres étaient franchis quotidiennement par bus, tram ou train, contre deux actuellement. Les distances journalières parcourues en voiture n'ont elles diminué que d'un cinquième, de 30 km il y a un an à 25 km aujourd'hui.

Les données de téléphone portable de 2583 personnes âgées entre 15 et 79 ans habitant en Suisse ont été collectées pour cette étude. Celle-ci a été réalisée à la demande de l'Office de la statistique du canton de Zurich, de la task force scientifique Covid-19 de la Confédération et du Centre de recherches conjoncturelles KOF.

En savoir plus : Consultez le suivi de la mobilité Covid-19