Coronavirus
 31.03.2020, 15:00

Coronavirus: des contes pour enfants offerts chaque semaine

chargement
Aline Gardaz De Luca a choisi de présenter ses Coccicontes.

Bon plan Malgré la pandémie, les conteuses habituelles des médiathèques continuent à enchanter les enfants à la maison.

Les enfants adorent les récits qui les emmènent dans différents univers. Tous les mercredis en fin d’après-midi, ils seront ainsi gâtés dans leur salon. Ils pourront en effet suivre les péripéties de personnages sur le web mais aussi sur Facebook, Instagram et YouTube.

Si les sites de la Médiathèque Valais sont fermés, de nombreuses propositions restent d’actualité. Responsable de la médiation culturelle, Aline Héritier explique que des rencontres appréciées sont maintenues par le biais les écrans.

Des collaborateurs de l’institution tournent grâce un smartphone dans leurs locaux des capsules vidéos à l’intention de la jeunesse avec leurs conteuses.

A Saint-Maurice, une collaboration avec Marie Hofstetter est prévue le 1er avril. La médiathèque de Martigny est en contact avec l’association Rendez-vous contes, tandis que Brigue va travailler avec le comédien Dani Mangisch.

Les Coccicontes pour les plus jeunes

Aline Gardaz De Luca vient par exemple d’enregistrer plusieurs rendez-vous d’une dizaine de minutes. Ses Coccicontes rencontrent toujours un joli succès puisque 40 Valaisans suivent régulièrement les découvertes du monde de Coccinelle aux Arsenaux.

La conteuse du Valais central a accepté avec joie de se prêter à l’exercice qui permet de garder le lien avec ses fidèles spectateurs. «Il demande un petit effort d’adaptation parce qu’on n’est plus devant un public, mais on fait au mieux, avec le cœur.»

Cette Sédunoise a aussi conservé le petit rituel qu’elle a instauré au début et en fin d’histoire parce qu’elle sait que les jeunes y sont très attachés.

Aussi en haut-valaisan

La première à tester cette formule provisoire est Priska Antille. «Les étoiles au paradis» sont dites en haut-valaisan.

«On avait prévu de lancer des contes et des lectures en allemand en mars pour notre public germanophone à Sion», note Aline Héritier.

 

A lire aussi: Coronavirus: le russe, le coréen ou l’anglais vous tentent? Apprenez-les grâce à la Médiathèque Valais

En savoir plus: toutes les infos

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

LectureCoronavirus: Ving-cinq bibliothèques proposent un service de livraison à domicileCoronavirus: Ving-cinq bibliothèques proposent un service de livraison à domicile

Bon planCoronavirus: la Cité des sciences et de l’industrie invite les jeunes à apprendre en s’amusantCoronavirus: la Cité des sciences et de l’industrie invite les jeunes à apprendre en s’amusant

Top