Coronavirus

Coronavirus: Berne signe un contrat avec Roche pour un médicament contre le Covid-19

chargement

Pandémie Les premières livraisons du médicament sont prévues pour la mi-mai. Il s’agit du «cocktail» de deux anticorps, le casirivimab et l’imdevimab, qui pourront être prescrits à titre exceptionnel à certaines personnes à risque.

 20.04.2021, 09:39
La Confédération va acheter un médicament contre le Covid-19.

Berne disposera bientôt d’un médicament contre le Covid-19. Un contrat a été signé avec l’entreprise pharmaceutique Roche. Les premières doses seront disponibles à la mi-mai pour certains groupes à risque.

 

 

Le médicament est constitué d’une combinaison de deux anticorps monoclaux: le Casirivimab et le Imdevimab. Il a été développé par le laboratoire américain Regeneron et l’entreprise bâloise Roche, explique l’OFSP. C’est avec cette dernière que Berne a conclu un contrat pour 3000 doses.

Le nouveau traitement pourra être prescrit à titre exceptionnel à certains groupes de patients à risque, poursuit-il. La Confédération prendra en charge le coût de ces traitements en attendant qu’ils soient remboursés par l’assurance-maladie obligatoire.

Autorisation provisoire

Les anticorps monoclonaux sont des anticorps clonés en culture. Ils sont injectés par voie intraveineuse au patient, afin de neutraliser le virus. Le RegN-Cov2, développé par Regeneron et Roche, avait été déployé à titre expérimental à la fin de l’année passée pour soigner l’ancien président américain Donald Trump.

A lire aussi : Coronavirus: entre polémiques, déceptions et espoirs, le point sur les médicaments anti-Covid

Les Etats-Unis lui avait délivré une autorisation d’urgence, en novembre 2020, pour le traitement d’une forme légère à modérée du Covid-19 chez les patients présentant un risque de développer une forme grave de la maladie. Dans l’Union européenne, ce médicament est également utilisé sur avis favorable du Comité des médicaments à usage humain.

En Suisse, le RegN-Cov2 bénéficie d’une autorisation provisoire de mise sur le marché, comme le prévoit l’ordonnance correspondante, précise l’OFSP. Des exceptions à la procédure traditionnelle de mise sur le marché peuvent en effet être opérées à condition que le médicament concerné permette, selon les données disponibles, de prévenir et de combattre le Covid-19.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 20 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 20 avril

Nouveau candidatCoronavirus: CureVac a demandé une autorisation en Suisse pour son vaccinCoronavirus: CureVac a demandé une autorisation en Suisse pour son vaccin

Tour d’horizonCoronavirus: la plupart des hautes écoles de Suisse maintiennent les cours à distanceCoronavirus: la plupart des hautes écoles de Suisse maintiennent les cours à distance

PandémieCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographiesCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographies

LivraisonsCoronavirus: pénurie d’autotests, les pharmacies fâchées contre RocheCoronavirus: pénurie d’autotests, les pharmacies fâchées contre Roche

Top