Coronavirus
 23.03.2020, 18:00

Coronavirus: armé de son cor des Alpes, il égaye le quotidien des pensionnaires d’EMS

chargement
Armé de son cor des Alpes, le Sierrois Benoît Caloz propose depuis le 18 mars des aubades à l’attention des pensionnaires d’EMS confinés en raison de la pandémie de coronavirus.

Solidarité En cette période de crise sanitaire, le Sierrois Benoît Caloz entend procurer joie et réconfort aux pensionnaires contraints de rester confinés dans les EMS valaisans. Armé de son cor des Alpes, il prévoit de voguer d’établissement en établissement jusqu’à ce que la situation se stabilise.

On prétend souvent que la musique a le pouvoir d’adoucir les mœurs. En cette période de crise sanitaire, le proverbe pourrait bien prendre tout son sens. C’est en tout cas la conviction de Benoît Caloz. Armé de son cor des Alpes, ce Sierrois de 29 ans propose depuis le 18 mars des aubades à l’attention des pensionnaires d’EMS confinés en raison de la pandémie de coronavirus.

A lire aussi: Coronavirus: Gelson Fernandes répond à l’appel d’Alain Berset

Une aventure commencée sur Facebook

Après Venthône et Sierre la semaine dernière, il s’est produit dans les homes pour personnes âgées de Saint-Léonard et Fully ce week-end. «En temps normal, je suis responsable œnotouristique de la cave Colline de Daval, à Sierre. Comme notre hôtel est vide, et qu’il n’est plus possible de faire des dégustations, je mets chaque jour une partie de mon temps libre à la disposition des aînés», souffle le musicien qui est également altiste au sein de la fanfare La Fraternité de Noës.

 

 

L’origine de ce «Cor des Alpes tour», comme il l’appelle, remonte au 17 mars. Ce jour-là, et alors que le Valais est en état d’urgence depuis 24 heures, Benoît Caloz joue quelques morceaux avec son cor des Alpes sur son balcon de Noës. Juste histoire de divertir ses voisins confinés chez eux. Sa colocataire filme la scène, puis la diffuse en direct sur Facebook. Carton plein: «La vidéo a été visionnée à environ 3500 reprises. Pour moi qui n’ai aucune prétention dans la pratique de cet instrument, ce succès est totalement inattendu!» 

Les demandes affluent

Le lendemain, sa sœur qui travaille à l’EMS de Venthône lui propose de venir jouer pour les pensionnaires. La vidéo de sa prestation, également publiée sur les réseaux sociaux, connaît un nouvel afflux de likes et de partages.

A lire aussi: Face au coronavirus, restez chez vous comme ils restent chez eux

Dans la foulée, d’autres établissements contactent Benoît Caloz. Le Sierrois accepte toutes leurs demandes. «En raison de l’état d’urgence, de nombreux pensionnaires se sentent seuls car ils ne peuvent plus voir leur famille. Dès le premier concert à Venthône, j’ai senti que cette animation musicale leur procurait énormément de joie et de réconfort. Je souhaite donc continuer jusqu’à ce que la situation se stabilise.»

 

 

Une expérience valorisante

Afin de respecter les consignes édictées par les autorités sanitaires, Benoît Caloz se produit uniquement dans les jardins des EMS qui le contactent. Il se tient à distance des pensionnaires, et interagit avec eux uniquement via les notes de musique qu’il produit. «Même si on ne parle pas directement, je peux lire toute l’émotion qu’ils ressentent sur leur visage. C’est très valorisant, et je ne demande rien de plus.»

Son agenda s’annonce déjà bien rempli pour cette semaine. Le musicien se produira ce mardi à 15 heures au home pour personnes âgées de Grimisuat. Jeudi, c’est au Foyer Pierre-Olivier de Chamoson qu’il amènera son cor des Alpes, à 15 heures également.

Quelques prestations hors EMS sont également au programme du «Cor des Alpes tour». Mercredi à 17 heures, Benoît Caloz proposera ainsi une aubade aux habitants du quartier Maison Rouge, à Sierre. Vendredi dès 17 h 30, c’est l’avenue Général-Guisan qui résonnera aux sonorités de son cor des alpes.
 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ChroniqueUrgences! Par Vincent ZanettiUrgences! Par Vincent Zanetti

Urgences!

Il y a des mots dont la force varie selon les contextes. Ainsi, parler d’«urgence» ne provoque évidemment pas le même...

  09.04.2020 10:00  Coronavirus

live
En directCoronavirus: les Etats-Unis enregistrent pour la 2e journée consécutive près de 2000 mortsCoronavirus: les Etats-Unis enregistrent pour la 2e journée consécutive près de 2000 morts

SantéCoronavirus: la mise au chômage partiel dans certains hôpitaux se préciseCoronavirus: la mise au chômage partiel dans certains hôpitaux se précise

PandémieCoronavirus: nouvelles mesures pour éviter une vague de faillitesCoronavirus: nouvelles mesures pour éviter une vague de faillites

SantéCoronavirus: les surcoûts engendrés par la pandémie n'affecteront pas les primes 2021Coronavirus: les surcoûts engendrés par la pandémie n'affecteront pas les primes 2021

Top