Coronavirus
  30.03.2020, 18:08

Coronavirus: À Saint-Gingolph, un intérim sur fond de manque de communication

chargement
L'administration communale gingolaise sera provisoirement supervisée par le vice-président Max-Alexandre Derivaz.

Politique Le Conseil municipal de Saint-Gingolph a désigné le vice-président Max-Alexandre Derivaz (PLR) pour pallier l'absence de Werner Grange (indépendant), hospitalisé à cause du coronavirus.

L’histoire aurait pu être on ne peut plus banale. Un président de commune testé positif au Coronavirus est remplacé par son vice-président, le temps de son hospitalisation et de sa convalescence. À Saint-Gingolph, où les mésententes au sein de l’Exécutif ont déjà nécessité l’intervention du Conseil d’Etat et du préfet de district, cette histoire a pris une tournure plus cocasse.

Des collègues mis au courant par la radio

Président de la commune, Werner Grange a été admis à l’hôpital de Rennaz le mardi 24 mars. Pourtant, ça n’est que dimanche matin (le 30) que ses collègues du Conseil communal ont appris la nouvelle. Sur les ondes de «Rhône FM». Alors que le chef de l’Exécutif était sur le point de rentrer chez lui.

En savoir plus : Testé positif au Coronavirus, le président de Saint-Gingolph est hospitalisé

Le collège s’est réuni dans la soirée pour désigner, à titre provisoire, le vice-président Max-Alexandre Derivaz (PLR) à la tête de la commune. Comme la loi le lui autorise et avec l’accord de Werner Grange, présent en visioconférence.

Une absence de communication

Les membres de l’Exécutif affirment ne plus avoir eu de nouvelles du président depuis le samedi 14 mars. Jusqu’à ce dimanche donc.

«Je suis surpris par son attitude», commente Max-Alexandre Derivaz. D’autant plus surpris qu’un autre membre de l’Exécutif est lui toujours hospitalisé à cause du coronavirus, et ce depuis le 23 mars: le PLR Ferdinand Masi. «Il a directement demandé à être retiré provisoirement de ses fonctions», poursuit son collègue de parti

.

Max-Alexandre Derivaz est en charge du tourisme, de la culture et des loisirs

 

Les conseillers communaux reprochent surtout à Werner Grange son «manque de transparence». Ce dernier reconnaît «que la mise en place des choses n’a peut-être pas été faite dans le meilleur ordre.» Et assure que les affaires ont continué à tourner durant ce laps de temps.

En son absence, le Conseil a en effet mis en place un système de livraison à domicile de nourriture et de médicaments grâce au soutien d’une vingtaine de bénévoles.

Un contexte délétère

Pour rappel, Alphonse-Marie Veuthey, préfet du district de Monthey était intervenu l’année dernière pour rétablir un peu de sérénité autour de la table de l’Exécutif gingolais. Il avait notamment souligné que le manque de communication constituait une des sources des rapports conflictuels au sein du conseil.

Si par la suite les élus avaient témoigné d’une amélioration dans leur relation de travail, les esprits, eux, ne semblent pas encore totalement réconciliés.

A lire aussi : Les conseillers municipaux de Saint-Gingolph dialoguent de nouveau

 

L’info solidaire

Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch
 

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DérogationCoronavirus: les habitants de Saint-Gingolph autorisés à faire leurs courses côté françaisCoronavirus: les habitants de Saint-Gingolph autorisés à faire leurs courses côté français

Top