Coronavirus
 22.04.2020, 15:30

Coronavirus: à Monthey, écrire de meilleurs lendemains

chargement
Le graphiste montheysan Alain Florey va mettre en scène dix textes sur des affiches en format mondial.

La belle histoire du jour Imaginer de quoi sera fait l’après, lorsque la pandémie ne sera plus qu’un mauvais souvenir et l’afficher dans les rues de Monthey: c’est le projet que caresse «Covid-19, l’After».

Difficile, aujourd’hui, d’imaginer qu’un jour, la planète vivra à l’heure de l’après-coronavirus. Que la pandémie se conjuguera au passé. C’est pourtant l’exercice qu’a proposé l’agen-ce Spirale communication visuelle à Monthey durant ce mois d’avril, via les réseaux sociaux.

«Alors que nos journées et nos soirées sont infestées des malheurs du monde, j’ai cherché un moyen de nous libérer de ce climat anxiogène, l’espace d’un moment», raconte Alain Florey, initiateur du concept «Covid-19, l’After». Sous la forme d’un mini-concours d’écriture, celui-ci a invité les intéressés à se projeter dans le futur, à laisser parler leur imagination pour dire ce que leur inspire l’après. Et à coucher cela sur papier, sans autre contrainte que de le faire en 50, 100 ou 300 caractères.

Plus de 50 textes

«Le côté positif du confinement, c’est qu’il peut favoriser l’introspection ou la créativité. Plusieurs participants m’ont dit qu’ils avaient eu énormément de plaisir à plonger en eux-mêmes pour chercher des réponses», reprend le graphiste. Qui s’avoue surpris par le succès de son initiative spontanée: de Lille à Savièse, en passant par Genève ou Lausanne, 41 auteurs – parfaits anonymes ou personnalités – ont pris la plume, signant 51 textes. Pour un résultat qu’il estime de qualité: «Certains sont si percutants que ça va être un challenge de bien les valoriser au niveau du graphisme.»

Une expo en plein air

S’il ne dévoilera rien de plus avant que le jury ait fait son choix, le Morginois va en effet en mettre en lumière dix lors d’une exposition un peu particulière, en plein air. «Je vais travailler cette matière première avec de la typographie et en tirer des affiches en format mondial. Elles seront visibles durant deux semaines à Monthey, dès que les gens pourront de nouveau déambuler dans les rues.» Un horizon à définir en fonction de l’évolution sanitaire… 

Les lauréats en recevront aussi une. Dans un deuxième temps, Alain Florey envisage de produire un petit livret compilant tous les textes, pour les participants. «Tout ça aura un coût, mais je n’ai pas vraiment pensé à l’argent en me lançant dans cette aventure. Ce sera ma contribution pour aider à mieux traverser cette période, et ce n’est pas grand-chose à côté de ce que certains font tous les jours.»

 

A lire aussi: 110 auteurs pour le livre «D’écrire ma ville, Monthey»

En savoir plus: Spirale communication visuelle

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du Nouvelliste se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

La belle histoire du jourCoronavirus: à Bramois, les enfants disent merci avec des fleursCoronavirus: à Bramois, les enfants disent merci avec des fleurs

La belle histoire du jourCoronavirus: des milliers de fleurs pour le cimetière de FullyCoronavirus: des milliers de fleurs pour le cimetière de Fully

Top