Coronavirus
  19.12.2020, 17:00
Lecture: 8min

Comment ne pas virer dingo face au yoyo des décisions sanitaires

Premium
chargement
Effet yoyo, ascenseur émotionnel: le va-et-vient des décisions sanitaires pèse lourd sur notre psychisme.

Psychologie Joie, colère, tristesse: comment gérer au mieux ses émotions face au «stop-and-go» des autorités politiques? Témoignages et regard d’experte.

«J’ai d’abord ressenti beaucoup de joie quand les restaurants ont été autorisés à rouvrir. Puis de l’abattement et de la colère quand le Conseil fédéral annonçait, quatre jours plus tard, qu’ils risquaient peut-être de fermer à 19h. Un grand soulagement ensuite quand les autorités informaient qu’on pourrait finalement ouvrir jusqu’à 23h. Mais de la peur aussi face aux conséquences d’une éventuelle troisième vague.»

A lire...

À lire aussi...

La belle histoire du jourCoronavirus: Psy for free, bon pour la têteCoronavirus: Psy for free, bon pour la tête

Top