Coronavirus
 10.09.2020, 10:17

CFF: un tiers de passagers en moins au premier semestre 2020

chargement
Vincent Ducrot a présenté un bilan semestriel des CFF noirci par la pandémie de Covid-19.

trafic ferroviaire Vincent Ducrot, nouveau directeur des CFF, a présenté ce jeudi un bilan semestriel noirci par la pandémie de Covid-19. Avec une chute vertigineuse de l’affluence.

Les CFF enregistrent une baisse du nombre de voyageurs de plus d’un tiers au premier semestre 2020 à cause de la pandémie. Les recettes ont fortement diminué, alors que les coûts n’ont été que «légèrement amortis» en raison du maintien de la desserte de base.

En moyenne 810’000 passagers ont voyagé quotidiennement, ce qui représente un tiers de moins par rapport à la même période de l’année précédente, ont indiqué les CFF jeudi dans un communiqué. Le nombre de voyageurs-kilomètres a également diminué de 38,4%.

 

 

La perte semestrielle s’élève à 479 millions de francs, contre un résultat positif de 279 millions pour le premier semestre 2019. Le trafic régional enregistre une perte de 146 millions et le trafic grandes lignes de 261 millions.

Les CFF indiquent encore que le bénéfice semestriel du secteur Immobilier s’élève à 106 millions de francs et que celui de CFF Cargo Suisse essuie une perte de 27,7 millions. La perte de SBB Cargo International se chiffre à 4,21 millions.

Les deux premiers mois ont vu une augmentation de la fréquentation de 4%. Mais la période de confinement à partir de mars a impacté le deuxième trimestre: les CFF indiquent avoir perdu la moitié des produits du trafic voyageurs par rapport à la même période de 2019.

Mesures d’économies

Dès avril, les CFF ont pris des mesures d’économies d’un montant de 250 millions de francs, écrivent-ils. Les embauches dans les secteurs administratifs sont déjà gelées. Les investissements dans les technologies de l’information, l’énergie et l’innovation seront réduits et certains projets reportés. L’exploitation et la sécurité des chemins de fer ne sont pas concernées, assurent les CFF.

Ils indiquent par ailleurs avoir versé, avec l’ensemble de la branche, 100 millions de francs aux clients titulaires d’abonnements à titre de compensation. De plus, des loyers d’entreprises ont été réduits voire abandonnés pendant le confinement, d’après le communiqué.

Les CFF avaient déposé une demande de chômage partiel, refusée par les autorités cantonales. La compagnie indique avoir fait recours contre cette décision. Elle insiste par ailleurs sur le fait que ses collaborateurs ont toujours été intégralement payés.

Reprise du trafic voyageur

Depuis le mois de juin, le nombre de passagers augmente de nouveau, ce qui devrait continuer au deuxième semestre, d’après les CFF. En conférence de presse jeudi, son CEO Vincent Ducrot a déclaré que le taux d’occupation actuel s’élevait à 70% du taux de la même période de l’année dernière pour le trafic grandes lignes et à 80% pour le trafic régional.

Soutenue par les mesures de la Confédération, la situation financière devrait donc s’améliorer au deuxième semestre, selon les CFF. Mais ils s’attendent toutefois à ce que le Coronavirus impacte le comportement des voyageurs à moyen terme. Vincent Ducrot est satisfait de constater que la majorité des passagers portent le masque.

Soutien de la Confédération

Malgré une dette à 13,4%, au-dessus de la limite maximale de 6,5% exigée par le gouvernement, les CFF indiquent avoir assez de liquidités ces prochains mois grâce au soutien de la Confédération. Ils sont actuellement en discussion au sujet d’autres mesures possibles pour le financement à moyen terme.

Le Conseil national a approuvé jeudi une aide de 900 millions de francs pour les transports publics. Il a suivi le Conseil des Etats en soutenant l’augmentation de 200 millions de francs proposée par le Conseil fédéral.

Malgré l’arrêt temporaire des chantiers, ceux-ci sont en bonne voie, selon les CFF. Ils indiquent encore que les investissements d’un peu plus d’un milliard sont globalement conformes au budget.

Suppression de liaisons

Les CFF regrettent de ne pas avoir planifié leur recrutement de conducteurs de locomotive de façon «assez proactive». En raison du manque de mécaniciens, certaines liaisons ferroviaires seront supprimées jusqu’à la fin de l’année, indique la compagnie. Les CFF écrivent que l’offre prévue pourra à nouveau être assurée à partir du changement d’horaire en décembre 2020. En Suisse romande, certaines restrictions seront en vigueur jusqu’à avril 2021.

Pas de mesures d’économie «hâtives»

Le Syndicat du personnel des transports (SEV) a réagi par communiqué, demandant qu’aucune mesure d’économie ne soit prise à la hâte. «Le rail est une activité à long terme dont la valeur ne peut se refléter que de manière insuffisante dans les chiffres annuels», a déclaré Barbara Spalinger, vice-présidente du SEV, dans le communiqué.

Le syndicat regrette que les mesures soient prises «comme s’il n’y avait pas de lendemain». Des mesures qui ont «durement touché le personnel».

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Transports publicsLes CFF vont installer de nouveaux écrans interactifs dans 500 petites et moyennes garesLes CFF vont installer de nouveaux écrans interactifs dans 500 petites et moyennes gares

transport ferroviaireCFF: mais où sont les billets dégriffés?CFF: mais où sont les billets dégriffés?

CFF: mais où sont les billets dégriffés?

Ils auraient dû réintégrer l’offre des CFF le 8 juin, mais les bons prix restent très rares. Pressions sur l’ex-Régie...

  05.09.2020 08:30
Premium

transport ferroviaireTrains de nuit: les CFF et les ÖBB étendent leur réseau vers la zone européenneTrains de nuit: les CFF et les ÖBB étendent leur réseau vers la zone européenne

Top