Coronavirus
 18.03.2020, 11:00

Aînés et coronavirus: «les visites de mes proches vont se faire plus rares»

chargement
Respectant les règles de sécurité, mais regrettant la perte de proximité qui en découle, l'aide à domicile Christelle Roduit reste à distance de Ursule Bourgeois, patiente du CMS de Martigny.

Personnes âgées Au CMS de Martigny, c’est un peu le calme avant la tempête. Il n’y a pas d’affolement mais le personnel se prépare à devoir gérer une situation plus compliquée.

Un calme trompeur. Ce raccourci résume parfaitement la situation dans les CMS (Centres médico-sociaux) après l’instauration de l’état d’urgence dans notre canton.

Nous devrons répondre à des demandes accrues de la part des hôpitaux pour prendre en charge les patients moins critiques.
Martine Tristan, directrice du CMS de Martigny

«Il n’y a pas d’affolement pour l’instant mais nous nous préparons à devoir gérer une situation plus compliquée. Nous devrons répondre rapidement à des demandes accrues de la part des hôpitaux pour prendre en charge les patients moins critiques» annonce Martine Tristan, directrice du CMS subrégional de Martigny.

Pas encore confronté au virus

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le CMS martignerain, qui suit un millier de patients, en majorité des personnes âgées faisant partie de la population à risque, et emploie 120 personnes (70 EPT) pour le maintien à domicile, n’a encore pas été directement confronté au coronavirus. «Nous n’avons que deux cas de suspicion à ce jour, mais nous savons très bien que cela va venir. Nous sommes cependant prêts à y faire face.»

Parmi les mesures prévues en cas d’aggravation de la situation, Martine Tristan cite le rappel éventuel du personnel en vacances, les modifications et allongements d’horaires de travail et l’appel à l’aide d’étudiants en soins infirmiers. La consultation parents-enfants a déjà été fermée, de même que le lieu d’accueil le Haricot magique.

Port du masque généralisé

En ce qui concerne le travail quotidien, peu de changement pour l’heure. Au niveau sécurité et protection, les mêmes règles s’appliquent à l’ensemble du personnel souligne la responsable.

«Toutes les personnes – infirmières, assistantes en soins, aides-soignantes, aides familiales, auxiliaires – qui interviennent auprès de patients doivent porter le masque. Mais nous devons faire face à des ruptures de stock dans ce domaine. Pour ce qui est de la désinfection régulière, nous le faisons naturellement depuis toujours.»

Inquiétudes du côté des patients

Même s’ils ne sortent que peu de chez eux, les patients du CMS commencent à manifester des inquiétudes suite à l’évolution de la situation. «Les patients ne sont pas inquiets, ce sont plutôt leurs proches et leurs familles. Nous avons déjà enregistré des annulations de prise en charge, surtout pour le ménage et les aides pratiques. Cela concerne moins les soins eux-mêmes» détaille MartineTristan.

Ursule Bourgeois, âgée de 82 ans, est locataire d’un appartement protégé à Martigny. Suivie par le CMS de Martigny, elle en apprécie beaucoup les services. Même si sa santé est plutôt bonne, elle s’inquiète des conséquences du Coronavirus sur sa vie quotidienne: «C’est surtout sa rapide propagation qui me fait du souci. Dans la vie de tous les jours, les visites de mes proches vont se faire plus rares, je ne pourrai plus aller au foyer de jour Chantovent et je dois désormais manger seule dans ma chambre. Le côté social va en prendre un coup. Mais je dois dire que les mesures prises me rassurent»

Le côté social va en prendre un coup, mais les mesures prises me rassurent.
Ursule Bourgeois, 82 ans, patiente du CMS de Martigny.

La proximité mise de côté

Aide à domicile pour le CMS de Martigny, Christelle Roduit intervient autant chez des patients qui logent encore chez eux que ceux qui habitent dans des appartements protégés.

Elle travaille désormais toujours avec un masque et respecte à la lettre toutes les mesures de sécurité, tout en soulignant que la proximité en pâtit beaucoup: «Avec le personnel soignant, nous sommes souvent le seul contact social que les patients ont au quotidien. Mais nous faisons très attention avec les règles édictées, ceci autant pour nous protéger que pour les protéger.»

Nous sommes souvent le seul contact social que les patients ont au quotidien.
Christelle Roduit, aide à domicile pour le CMS de Martigny

Les personnes âgées qu’elle côtoie régulièrement dans le cadre de son travail comprennent plutôt bien les mesures imposées: «Dans les appartements protégés, il n’y a plus de repas en commun. Et lorsque j’apporte à chacun son plateau, elles gardent la distance. De même, lorsque j’interviens chez un privé, je lui demande de changer de pièce lorsque je dois y faire le ménage. Ceci dit, on sait que la situation évolue de jour en jour et qu’il faudra s’adapter en permanence.»

A lire aussi : Dois-je craindre le coronavirus? Faut-il rester chez soi?
 

Comment se comporter face au coronavirus?

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EpidémieCoronavirus: une sortie de crise rapide n’est pas réaliste, selon Alain Berset.Coronavirus: une sortie de crise rapide n’est pas réaliste, selon Alain Berset.

VacancesCoronavirus: les autorités tessinoises continuent à sommer les Suisses à ne pas aller au sud des Alpes pour PâquesCoronavirus: les autorités tessinoises continuent à sommer les Suisses à ne pas aller au sud des Alpes pour Pâques

live
En directCoronavirus: plus de 1200 morts aux Etats-Unis en 24hCoronavirus: plus de 1200 morts aux Etats-Unis en 24h

solidaritéCoronavirus: la lettre à nos aînés de Sabine DormondCoronavirus: la lettre à nos aînés de Sabine Dormond

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 5 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 5 avril

Top