Coronavirus: à Martigny, la librairie Des livres et moi héberge une bibliothèque sonore

chargement

La belle histoire du jour Afin d’aider les artistes locaux privés de canaux de diffusion durant cette pandémie, la librairie de Martigny met en vente des disques de chanteurs, groupes et musiciens.

 11.12.2020, 17:00
Nathalie Romanens, libraire responsable de la bibliothèque sonore, est prête à réceptionner les disques des artistes intéressés par la démarche.

La solidarité ne connaît pas de frontières thématiques. Des livres et moi est une librairie, mais l’enseigne de Martigny élargit son offre aux CD, dans le but d’apporter son aide aux artistes.

«Bien conscients de la chance que nous avons d’être encore ouverts et de pouvoir travailler presque normalement, nous nous sommes demandé ce que nous pouvions faire pour les autres et particulièrement pour les artistes privés de scène et de moyen d’expression», explique Nathalie Romanens, une des libraires à la base de ce projet.

De manière concrète, la librairie a lancé un appel aux musiciens, chanteurs ou groupes qui désirent déposer des disques de leur production. Ces derniers sont mis en vente et l’argent récolté – uniquement en cash – est intégralement reversé aux artistes.

«L’idée m’est venue lorsque je suis tombée sur un article du «Nouvelliste» qui annonçait l’annulation d’un vernissage de Pascal Rinaldi au Théâtre du Dé. Les musiciens vendent souvent leurs disques à la fin des spectacles, et, ces temps, il n’y a plus rien qui se passe.»

Un espace de vente étant aménageable à la librairie, le projet est ainsi né. L’appel a été lancé et relayé sur les réseaux sociaux. Et les disques sont désormais exposés à Martigny: les artistes ont fixé les prix eux-mêmes.

Au-delà des frontières valaisannes

Pour l’heure, on y trouve les CD classiques de Lionel Monnet, du jazz avec ceux de Christian Zufferey, et aussi des productions de Viavallesia et de Solam. «Nous attendons encore des disques de gospel en provenance de Fribourg, nous ne nous limitons pas aux frontières valaisannes et notre offre reste ouverte pour tous», précise Nathalie Romanens.

Les artistes, eux, sont ravis de cet élan de solidarité, à l’image de Solam. La musicienne et auteure valaisanne a tout de suite réagi face à cette offre: «J’apprécie infiniment cette initiative. En collaborant avec une librairie, cela nous permet aussi potentiellement de toucher des gens autres que ceux qui viennent à nos concerts.»

Solam souligne encore un autre avantage: les disques mis en vente à la librairie ne sont pas forcément récents. «Ce n’est pas la logique du monde musical, où un album, à moins d’être un énorme succès, disparaît après quatre ou cinq mois.» La musicienne propose deux productions datant de 2017, un disque et un livre de textes s’y rapportant, ainsi qu’un EP de quatre titres.

Chez Des livres et moi, on étudie l’éventuelle possibilité de poursuivre cette opération quand la situation sanitaire sera redevenue normale. «On y réfléchit, et cela dépendra notamment du succès de notre démarche», conclut la libraire.

 

Infos pratiques

Contact: www.des-livres-et-moi.ch
 

A lire aussi: Pandémie: Les librairies rouvrent aujourd'hui


À lire aussi...

Initiative solidaireSaxon: une aide aux restaurateurs bienvenueSaxon: une aide aux restaurateurs bienvenue

CoronavirusRavoire: comment gérer une colonie de vacances en mode coronavirusRavoire: comment gérer une colonie de vacances en mode coronavirus

Bon planCoronavirus: «Bonjour Conthey», trait d’union entre les gensCoronavirus: «Bonjour Conthey», trait d’union entre les gens

AnnulationCoronavirus: le carnaval de Sion tire la priseCoronavirus: le carnaval de Sion tire la prise

calendrierFootball: le Covid-19 a déjà renvoyé quelques matchs sur les terrains valaisansFootball: le Covid-19 a déjà renvoyé quelques matchs sur les terrains valaisans

Top