Les pronostics de quatre propriétaires d'anciennes reines cantonales

Ils ont connu la victoire dans l'arène de la finale. Aujourd'hui, quatre propriétaires d'anciennes reines cantonales donnent leurs pronostics pour l'édition 2016. Aucun ne cite Frégate, la reine nationale en titre, parmi ses favorites.
29 avr. 2016, 10:55
/ Màj. le 30 avr. 2016 à 08:18
Rubis de Jean Moulin, la reine du combat de Chermignon, figure en bonne place dans les pronostics pour devenir la reine nationale 2016.

Le Nouvelliste a demandé à quatre propriétaires d'anciennes reines cantonales leurs pronostics pour la finale nationale des combats de reines qui se déroule samedi 30 avril et dimanche 1er mai dans l'arène de Pra-Bardi à Aproz.

La favorite de Jean-François Moulin, le propriétaire de Saphir reine en 2004 et 2005 est Rubis de Jean Moulin, la reine du combat de Chermignon.

Le propriétaire de Rebelle, la reine cantonale 2006 Gaëtan Meunier cite deux favorites: Rubis de Jean Moulin et Lava de l'ancienne skieuse bernoise Martina Schild, la reine du combat du Haut-Valais ce printemps.

Alain Balet, le propriétaire de Manhattan, la reine cantonale de 2009 et de 2011, mise, lui aussi, sur Rubis de Jean Moulin et sur Lava de Martina Schild.

Bernard Bruttin, qui est lui propriétaire de Tina, la reine cantonale 2007 et 2008, n'a pas de favorite.

Et Frégate, la double reine nationale en titre? Le rédacteur de la Gazette des reines, Gérard Falcioni, la met dans sa liste, mais après Rubis et Lava.

Notre dossier sur la présentation de la finale 2016 est à lire dans notre édition papier et numérique de samedi 30 avril.

Retrouvez-nous en direct d'Aproz dimanche dès 11 heures sur notre site et nos applications.

par Jean-Yves Gabbud