Combats de reines
  13.08.2017, 21:43

Combat de reines: La Saviésanne Grafion l'emporte aux Mayens de Conthey

chargement
Entourée de ses proches, Valentine Luyet savoure sa première victoire en tant que propriétaire d'une reine.

Combat de reines Dimanche, aux Mayens de Conthey, la saviésanne Grafion a remporté son premier sacre lors de l'unique combat de reines de l'été. Sa propriétaire de 20 ans, Valentine Luyet, est émue.

Quelques foulées depuis le parking suffisent à saisir les premières clameurs populaires. Les Mayens de Conthey sont inondés de soleil, mais aussi de visiteurs. Le seul combat de reine de l’été aura fédéré les foules, quelque 2500 personnes ont fait le déplacement pour voir la reine saviésanne Grafion s’imposer. «Nous sommes très satisfaits de l’affluence. Nous étions déjà contents si 2000 visiteurs venaient», lâche le président du comité d’organisation, Yvon Coppey.

>>À lire aussi: Le seul combat de reines de l’été a lieu dimanche dans les Mayens de Conthey

Si traditionnellement l’événement se tenait au Mayens-de-My, les 107 têtes de bétail présentes ont nécessité d’un espace plus vaste pour s’affronter.

Et au terme d’un affrontement final qui a tenu le public en haleine, c’est donc la vache de la jeune Valentine Luyet qui s’impose. Agée de 20 ans, la propriétaire peine à se remettre de ses émotions. «Mon cœur bat encore très fort. Je n’arrive pas à redescendre», souffle-t-elle visiblement toujours bercée par l’euphorie de la victoire.

 

 

«Nous sommes esclaves des bêtes»

Il faut dire que sa reine s’est fendue d’une excellente performance. «Nous sommes esclaves des bêtes. Si elles ne veulent pas lutter, on ne peut rien faire. Mais aujourd’hui, Grafion avait l’envie». Du début à la fin. «Un grand combat», commente Yvon Coppey en résumant succinctement la lutte finale. Et David Luyet, le père de la propriétaire de rappeler: «pour faire d’une vache une bonne lutteuse, le travail est quotidien. Il est fondamental de se rendre auprès d’elle tous les jours».

>>À lire aussi: La matinée d'une reine

Un labeur qui n’en est pas un pour Valentine Luyet. «C'est un plaisir de m'occuper de Grafion. En plus, c'est une bête intelligente», souligne-t-elle avec un sourire aux lèvres qui semble impossible d’effacer. 

Une vitrine historique pour la commune

Dans le public, Christophe Germanier. Le président contheysan se réjouit de la ferveur populaire générée par l’événement dominical. «Il ne faut pas oublier qu’il y a 150 ans, il y avait plus de vache que d’humains à Conthey, souligne le chef de l’exécutif. Nous ne sommes pas uniquement une zone commerciale. Ce genre de combat est une vraie fierté pour les Contheysans.»

 

 

Et dans le public, l’exaltation est omniprésente. Les applaudissements accompagnent les encouragements. «Avec ce temps et ces bêtes, tous les ingrédients sont réunis pour une excellente journée», glisse un visiteur scotché sur sa chaise. Difficile de lui donner tort. 
 

Un aperçu du classement

Catégorie vaches:

1. Grafion, de l’Association Reine de Cœur, Savièse; 2. Comette, de Pierre et Martine Jeltsch, Vétroz; 3. Valencia, de l’étable Mischabel, Täsch; 4. Tourmente, de Duroux-Terrettaz, Aven; 5. Nevada, de Thomas Matter, Meilen; 6. Focus, d’Alphonse Jean, Ayent; 7. Floride, de Nicolas Voutaz, Sembrancher.

Catégorie seconds veaux:

1. Sinatra, de Jean-François Moulin, Leytron; 2. Micabol, de Thomas Bingelli, Niederscherli; 3.  Combine, de Karlen-Steiner, Niedergesteln; 4. Trésor, des Frères Frossard, Vollèges; 5. Reinette, de Karlen-Steiner, Niedergesteln; 6. Ozeine, de Fabienne Cottagnoud, Vétroz.

Catégorie primipares:

1. Sidéral, de Jean-François Moulin, Leytron; 2. Mylène, de Patrick Perroud, Oulens; 3. Farouk de la Ferme les Echelles, Evionnaz; 4. Prudence, des Frères Frossard, Vollèges; 5. Bagherra, de l’étable Passeraub, Viège; 6. Tigre, de Jean-Charles Dessimoz, Erde.

Catégorie génisses:

1. Camélia, de Jacques Fellay, Versegères; 2. Chanel, de l’étable Praz-Pourri, Conthey; 3.Lyska, de la ferme des Places, Daillon; 4. Fleuron, d’Alphonse Jean, Ayent; 5. Girouette, des Frères Frossard, Vollèges; 6. Razzia, de Marcus Cottagnoud, Vétroz.


Plus d’informations sur le site www.vacheherens.ch
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Jeu de sociétéLes reines luttent sur un plateauLes reines luttent sur un plateau

Race d’HérensValais: l’idée d’un combat de reines cet automne rejetéeValais: l’idée d’un combat de reines cet automne rejetée

PandémieCoronavirus: une inalpe (presque) à huis closCoronavirus: une inalpe (presque) à huis clos

TraditionsCoronavirus: sans finale à Aproz, les mamans passionnées de race d’Hérens seront les reines de ce dimancheCoronavirus: sans finale à Aproz, les mamans passionnées de race d’Hérens seront les reines de ce dimanche

ElevageCoronavirus: les combats de reines sont annulésCoronavirus: les combats de reines sont annulés

Top