Combats de reines
 29.09.2019, 18:16

Combat de la Foire: la reine Nairobi remet ça

chargement
1/14  

Race d’Hérens Vainqueur surprise de l’édition 2018 du combat de reines de la Foire du Valais, Nairobi de Jean-Baptiste Pralong d’Orsières l’a emporté à nouveau dimanche.

Qu’une petite vache devienne reine du combat de la Foire du Valais, cela arrive. Qu’elle l’emporte deux années consécutives, c’est exceptionnel. Nairobi de Jean-Baptiste Pralong d’Orsières l’a fait! Elle a été sacrée reine des reines dimanche dans l’arène romaine de Martigny. L’exploit est immense.

A lire aussi : Combat de la Foire du Valais 2018: Nairobi la reine inattendue

Nairobi, avec ses 582 kilos, lutte dans la troisième catégorie, celle réservée aux vaches les plus légères. En finale des finales, elle l’a emporté face à Nubie de Joël et Lara Crettenand, une impressionnante vache pesant 793 kilos, qui n’est autre que la reine de l’alpage de Tortin.

Particularité, Nubie est la tante de… Nairobi. Elle a été vendue par Jean-Baptiste Pralong à ses propriétaires actuels.

Des soucis économiques à la gloire

Au moment de recevoir la sonnette créée pour la reine des reines, Jean-Baptiste Pralong ne cache pas son émotion. Il se laisse aller à une confidence: «J’ai eu des soucis économiques ces derniers temps. J’avais presque décidé de prendre des laitières… Et bien aujourd’hui je reviens sur ma décision. Nairobi m’a convaincu.» Jean-Baptiste Pralong restera donc fidèle à la race d’Hérens.

Une bête marquée

Son propriétaire ne pensait pas que sa protégée était capable de rééditer son exploit de 2018. «Je n’espérais pas qu’elle soit reine des reines. Reine de sa catégorie, cela me semblait possible, mais pas plus.»

A la sortie de la finale de la troisième catégorie, Jean-Baptiste Pralong nous confiait que sa bête avait souffert, qu’elle était marquée après avoir dû batailler ferme. Les coups reçus l’ont marqué à la face. Cela ne l’a pas dissuadée de défendre sa chance lors des deux derniers combats en finale des finales.

Moins bien préparée

Le propriétaire de la reine rayonne. «J’ai fait beaucoup moins juste dans la préparation de Nairobi que l’an passé. Cet hiver, elle a donné naissance à deux veaux et je les ai laissés téter. Nairobi a ensuite été traite jusqu’en juin. Elle pèse 20 kilos de moins que l’année dernière.»

Père de Jean-Baptiste, Jacques Pralong, l’ancien président de la Fédération d’élevage de la race d’Hérens estime au contraire que «Nairobi est au top de sa forme.» Préservée durant l’été en n’ayant pas besoin de lutter à l’alpage, elle était prête le jour J. Une fois de plus.

La suite…

Après ce succès dans l’arène de Martigny, verra-t-on Nairobi dans celle de Pra-Bardy, le lieu où se déroule la finale nationale des combats de reines? «Elle en a assez fait», répond Jean-Baptiste Pralong. «Maintenant, c’est repos, repos, repos. On va la garder pour la génétique.»

Cinq sonnettes pour les reines vaudoises

Parmi les autres éléments à retenir de ce combat de la Foire, on notera que cinq des vingt-huit sonnettes distribuées aux bêtes classées ont été conquises par des éleveurs vaudois. C’est là le reflet du fait qu’actuellement 10% du cheptel de la race d’Hérens est détenu à l’extérieur du Valais.

 

 

Classement du combat de la Foire du Valais

Reine des reines
1.Nairobi, Jean-Baptiste Pralong, Orsières
2. Nubie, Joël et Lara Crettenand, Haute-Nendaz
3. Croute, Etable Dayet et Vescoz, Les Agettes
3. Panic, Olivier et Frédéric Boson, Fully

Première catégorie (de 682 à 806 kilos)
1.Nubie, Joël et Lara Crettenand, Haute-Nendaz
2 ex aequo. Crapouille, Patrick Perroud, Oulens-sous-Echallens (VD)
2. ex aequo. Dune, Christophe Wyssen, La Souste
4. Chatouille, Bruno Salamin, Mayoux
5. Mac, Nathalie Lugon, Martigny-Croix
6. Botox, Richard Borer, Panex (VD)
7. Mylène, Patrick Perroud, Oulens-sous-Echallens (VD)

Deuxième catégorie (de 632 à 678 kilos)
1.Croute, Etable Dayet et Vescoz, Les Agettes
2. Edelweiss, Blanchard et Délèze, Clèbes
3. Milla, Maxime Frossard, Orsières
4. Natacha, Famille Rey-Mermet, Val d’Illiez
5. Fauvette, Famille Carthoblaz, Beuson
6. Merveille, Famille Pfammatter, Venthône
7. Kensi, Christian Métrailler, Salins

Troisième catégorie (de 523 à 631 kilos)
1.Nairobi, Jean-Baptiste Pralong, Orsières
2. Terreur, Famille Dessimoz, Erde
3. Meringue, Famille Rey-Mermet, Val d’Illiez
3. Lolita, David Pittier, Ollon (VD)
5. Mignonne, Benoît Tornay, Orsières
6. Corail, Christian Gonin, Essertine sur Yverdon (VD)
7. Tonnerre, Yves Bruchez, Le Châble

Primipares
1.Panic, Olivier et Frédéric Boson, Fully
2. Corail, Voutaz-Praz, Sembrancher
3 ex aequo. Marmotte, Jean-Claude Pont, Ravoire
3. ex aequo. Blerina 2, Beat et Anita Jäger, Saxon
5. Jalouse, Louise Maret, Lourtier
6. Mathilda, Nathalie Lugon, Martigny-Croix
7. Promesse, frossard frères, Vollèges


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

EvénementCombat de la Foire: la reine défendra son titreCombat de la Foire: la reine défendra son titre

Top