Combats de reines
 04.06.2018, 12:01
Lecture: 6min

Bagnes: à l'alpage de Mille, la famille Michellod se prépare à accueillir 250 bêtes

Premium
chargement
Catherine et Pierre-Alain Michellod entourent leurs enfants Louise et Pierre-Emile. La famille gère depuis six ans l'alpage de Mille, sur les hauts des Mayens de Bruson.

Alpages Les écuries de l’alpage de Mille, sur les hauts des Mayens de Bruson, sont encore vides à l'heure qu'il est. Mais dès le 9 juin, elles accueilleront un total de 250 bêtes. Le temps d'un après-midi, nous avons suivi les préparatifs de la famille Michellod, qui gère l’alpage depuis six ans.

L’inalpe. Une tradition ancestrale, et que personne ne saurait ignorer en Valais. Entre les mois de mai et juin, reines, génisses ou veaux désertent les domaines de leur propriétaire pour rejoindre les verdoyants pâturages de la montagne. Mais alors que certains alpages du canton ont d’ores et déjà entamé leur saison d’été, d’autres sont encore en pleins...

À lire aussi...

Race d’HérensValais: l’idée d’un combat de reines cet automne rejetéeValais: l’idée d’un combat de reines cet automne rejetée

PandémieCoronavirus: une inalpe (presque) à huis closCoronavirus: une inalpe (presque) à huis clos

TraditionsCoronavirus: sans finale à Aproz, les mamans passionnées de race d’Hérens seront les reines de ce dimancheCoronavirus: sans finale à Aproz, les mamans passionnées de race d’Hérens seront les reines de ce dimanche

ElevageCoronavirus: les combats de reines sont annulésCoronavirus: les combats de reines sont annulés

EpidémieCoronavirus: les combats de reines toujours dans l’attenteCoronavirus: les combats de reines toujours dans l’attente

Top