04.12.2019, 17:00
Lecture: 4min

«Shelter», un film de snowboard où la montagne l’emporte sur la performance

Premium
chargement
Dans «Shelter», Julien Roserens a inversé les codes des films de snowboard. La montagne tient le premier rôle et la performance s'inscrit au deuxième plan.

Montagne Dans «Shelter», le réalisateur valaisan Julien Roserens regroupe cinq professionnels du snowboard sensibilisés au changement climatique. A voir le 7 décembre à Alaïa à Lens en présence de l’athlète Mathieu Schaer.

Cinq amis, Léo, Thomas, Mat, Levi et Jeremy, sillonnent les Alpes valaisannes et françaises en splitboard (snowboard se séparant en deux et permettant de progresser à la montée) à la recherche d’espaces vierges. Jusque-là, «Shelter» – qui signifie «refuge» – pourrait ressembler à n’importe quel film de montagne. Toutefois, la production prend toute son ampleur lorsque l’on sait que...

À lire aussi...

RapideClimat: les glaciers suisses ont diminué de 10% en cinq ans, un record en cent ansClimat: les glaciers suisses ont diminué de 10% en cinq ans, un record en cent ans

ClimatGlacier de Ferpècle: chronique d’une fonte précipitéeGlacier de Ferpècle: chronique d’une fonte précipitée

Top