Accompagner le changement climatique
 15.08.2019, 09:00

Pour Emmanuel Reynard, lors d’importantes crues torrentielles, «il y a un manque de connaissance du risque»

Premium
chargement
Emmanuel Reynard est directeur du Centre interdisciplinaire de recherche sur la montagne de l’Université de Lausanne.

Climat Le géographe Emmanuel Reynard est directeur du Centre interdisciplinaire de recherche sur la montagne de l’Université de Lausanne. Après le tragique épisode de lave torrentielle à Chamoson, il revient sur la multiplication des phénomènes météorologiques intenses et dresse un bilan des enseignements du passé.

Pourquoi Chamoson a-t-elle connu deux épisodes de laves torrentielles en un an?

Il est impossible d’expliquer l’intervalle d’une année. Un élément de réponse, c’est que Chamoson est dans une configuration qui favorise les laves torrentielles avec la présence d’une géologie de roches friables en grand volume. Il faut également prendre en compte les parois du Haut de Cry...

À lire aussi...

IntempériesLave torrentielle de Chamoson: dans le lit de la Losentse, les recherches sont difficilesLave torrentielle de Chamoson: dans le lit de la Losentse, les recherches sont difficiles

ClimatChamoson: deux crues centennales en un anChamoson: deux crues centennales en un an

RechercheBramois: un centre d’étude universitaire sur la montagne est né. Interview avec son directeur Emmanuel ReynardBramois: un centre d’étude universitaire sur la montagne est né. Interview avec son directeur Emmanuel Reynard

Top