24.09.2019, 05:30
Lecture: 6min

Glacier de Ferpècle: chronique d’une fonte précipitée

Premium
chargement
Depuis cet été, le glacier de Ferpècle est coupé en deux. Le front glaciaire, suspendu à la barre de rocher, est amenée à fondre rapidement du fait de la chaleur de la roche. A son pied, une zone morte qui n'est plus alimentée.

Climat Les glaciers ne reculent pas. Ils fondent plus vite qu’ils n’avancent. Celui de Ferpècle, au fond du val d’Hérens, dévoile tous les signes d’un retrait précipité. Découverte en compagnie de Claude Bernhard, géochimiste.

Elle avait beau espérer que les choses se passent autrement. Pourtant, elle s’y attendait. Face au glacier de Ferpècle, la géochimiste Claude Bernhard, originaire du val d’Hérens, constate que pour la première fois depuis des siècles le glacier est coupé en deux. Le front de glace est aujourd’hui suspendu au-dessus d’une paroi rocheuse à laquelle il semble péniblement s’accrocher. A ses pieds, une masse de glace grisâtre. Une zone morte. «Cette partie n’est plus...

À lire aussi...

ClimatEmmanuel Reynard: «Les bisses sont des signes d’adaptation au réchauffement climatique»Emmanuel Reynard: «Les bisses sont des signes d’adaptation au réchauffement climatique»

ClimatClimat: face au changement, faut-il résister ou s’adapter?Climat: face au changement, faut-il résister ou s’adapter?

réchauffement climatiqueClimat: +7°C en 2100? Nouvelles projections scientifiques très alarmantesClimat: +7°C en 2100? Nouvelles projections scientifiques très alarmantes

Climat: +7°C en 2100?

Des scientifiques français ont tiré mardi la sonnette d’alarme en présentant de nouveaux modèles climatiques qui...

  17.09.2019 21:15  Chemin

Top