Japon: malgré les apparences, Fukushima n'a pas enfanté de Godzilla

La découverte d'un poisson dit "mutant" au Japon alimente de folles rumeurs. Infondées.

22 sept. 2015, 21:25
Ceci est un poisson courant des côtes japonaises.

Pêche "miraculeuse" à Fukushima. Un journaliste a découvert un poisson de deux mètres, qui semble être issu de l’imaginaire des films d’horreur sauce Godzilla. Alors que les rumeurs annoncent déjà la création de mutants marins dus à la radioactivité des centrales nucléaires, il n’en est rien, comme le rappelle le blog "écologie" du Monde.fr

Ce poisson découvert par le biologiste et blogueur Hiroshi Hirasaka est en fait courant dans la région nippone. Mesurant deux mètres, ce poisson-loup de Béring a une taille tout à fait normale. De plus, si l’endroit où il a été pêché reste dans la zone de Fukushima, il se situe à 800 kilomètres de la centrale nucléaire, où les radiations sont à peine perceptibles. 

Le biologiste japonais a démenti les rumeurs avec un post sur son compte Twitter : "L'appareil photo était trop proche du poisson, on le perçoit plus grand et plus bizarre qu'il ne l'est en réalité."

A noter que le blogueur est également cuisinier d’espèces marines peu communes. Ce poisson-loup monstrueux aurait un goût délicieux.   

Godzilla n’est donc pas encore né. Les Japonais peuvent dormir sur leurs deux oreilles.