Réservé aux abonnés

Une ruche de verre et de béton

14 sept. 2016, 23:18
/ Màj. le 15 sept. 2016 à 00:01
DATA_ART_4143612

A peine sorti du rutilant terminal dessiné par Norman Forster, le voyageur en nage n’aura qu’une hâte: gagner au plus vite le prochain espace climatisé, celui d’un bus, d’un taxi ou de la très efficace Express Line, métro reliant en quarante minutes l’île aéroportuaire au cœur de la mégapole. Isolé de la touffeur tropicale, sa première vision sera celle d’une forêt de totems locatifs érigés sur ce qui, manifestement, fut une jungle. De cette végétation ne subsistent que quelques reliquats.

Voici donc le lieu où tant d’aventuriers – majoritairement anglais – firent transiter leurs cargaisons d’o...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois