Réservé aux abonnés

Une invite à l’introspection

«L’Orfeo», qui marque dix ans de créations lyriques à la Ferme-Asile, débute vendredi. Prise de température à trois jours de la première.

29 août 2016, 21:30 / Màj. le 30 août 2016 à 00:01
Orfeo

Même dans la lumière pleine des après-midi de répétition, le décor fait son effet. En fond de scène, alors que le stupéfiant ensemble genevois Daedalus ¬ qui s’est fait un nom en revisitant un répertoire couvrant le Moyen-Age et la Renaissance ¬ cherche la juste intensité d’un passage sous la direction de Roberto Festa, une muraille de cartons imbriqués s’élève jusqu’à la charpente de la Ferme-Asile.

Sous l’éclairage des grands soirs, le dispositif révélera, c’est certain, tout son potentiel spectaculaire. En périphérie de l’enjeu musical de l’instant, la metteuse en scène de «L’Orfeo» Olivia S...