Un manchot parcourt chaque année 8'000 km pour revoir son sauveur

C'est une incroyable amitié qui lie un homme et un manchot depuis maintenant 5 ans. Sauvé par un retraité brésilien, l'animal traverse depuis l'océan, parcourant près de 8'000 km chaque année pour le retrouver.

11 mars 2016, 18:09
/ Màj. le 11 mars 2016 à 19:50
Dindim le manchot s'est pris d'affection pour son sauveur.

"J'aime ce manchot comme si c'était mon fils, et je suis persuadé qu'il m'aime aussi, confie ce retraité à la télévision Globo TV. Personne d'autre que moi ne peut le toucher, sinon il les pince. Il va sur mes genoux, me laisse le laver et le nourrir."

En 2011, un retraité brésilien retrouve sur une plage un manchot couvert de pétrole. Jao Pereira de Souza décide alors de le nettoyer et de le soigner jusqu'à ce que l'animal soit en mesure de reprendre le large. L'homme de 71 ans lui donne un nom: "Dindim".

 

 

Au bout d'une semaine, Dindim avait repris suffisamment de forces pour retourner chez lui. Mais il n'en a pas décidé ainsi. Le manchot est resté 11 mois durant sur cette plage aux côtés de Jao, rapporte le site MrMondialisation

Un jour, Dindim a décidé de s'en aller. Mais quelques mois plus tard, il réapparaît sur la même plage du Brésil et accourt vers son sauveur. Il se ballade librement autour de la maison de ce dernier, au point de devenir "domestique". Le retraité peut ainsi le caresser et le prendre dans les bras comme s'il s'agissait d'un chien.

 

 

On suppose que Dindim passe le reste du temps en Patagonie. Le manchot réitère ainsi le voyage chaque année, traversant 8'000 km pour passer quelques mois avec Jao entre deux saisons des amours.

"J'aime ce manchot comme si c'était mon fils, et je suis persuadé qu'il m'aime aussi, confie Jao à la télévision Globo TV. Personne d'autre que moi ne peut le toucher, sinon il les pince. Il va sur mes genoux, me laisse le laver et le nourrir."

Le biologiste Joao Paulo Krajewski confie son étonnement au journal The Independent: "Je n'ai jamais rien vu de tel. À mon avis, Dindim croit que Joao est un membre de sa famille et le considère comme un autre manchot. Quand il le voit il remue sa queue comme un chien et jabote (cri du manchot)!"