Réservé aux abonnés

Stars ressuscitées en hologrammes: hommage frankensteinien. Le commentaire de Jean-François Albelda

26 janv. 2019, 08:00
Jean-François Albelda,responsable de la rubrique culture du Nouvelliste.

Au-delà de la prouesse, au-delà de l’émerveillement et de la fascination de revoir surgir de l’oubli des monstres sacrés, la réanimation holographique de stars disparues laisse un sentiment étrange. Un trouble qui me rappelle celui ressenti à la lecture, enfant, du «Frankenstein» de Mary Shelley. Il y avait dans ce roman d’horreur cette idée visionnaire... Le Dr Frankenstein avait l’illusion d’une maîtrise sur la nature mais celle-ci a échappé à tout contrôle.

...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois