Selon la théorie de la relativité d'Einstein, l'espace et le temps ne font qu'un

En 1915, Albert Einstein a postulé dans sa théorie de la relativité générale, que l'espace et le temps forment un tout indissociable.
18 avr. 2014, 08:00
Toute masse déforme l'espace-temps en une sorte d'entonnoir.

L’espace-temps est un monde à quatre dimensions. Trois représentent les volumes. La quatrième symbolise le temps. Elles sont indissociables.

Pour simplifier, réduisons l’espace à trois dimensions qui nous est familier, à une seule. Les longueur, largeur et hauteur sont ainsi symbolisées par une ligne ou un axe! Sur un axe perpendiculaire, ajoutons-lui le temps, afin que celui-ci et l'espace ne forment plus qu’un plan à deux dimensions. L’espace et le temps y sont intimement liés et inséparables. Lorsque l'on agit sur l'un, on intervient automatiquement sur l'autre.

Imaginons que ce soit une sorte de grille plate dont le maillage est très souple. Toute masse posée sur ce «tapis» le déforme en une espèce d'entonnoir. Notre grille plate se mue désormais en un volume à trois dimensions. Plus la masse est grande, plus la déformation est prononcée.

Dans notre représentation, si le Soleil n’existait pas, la Terre, qui est animée d’une vitesse initiale, voyagerait en ligne droite. Mais avec la présence du Soleil, un entonnoir se creuse dans la surface «espace-temps» et la Terre tourne autour de l’astre, comme l’eau d’un siphon d’une baignoire.

Explication avec Stéphane Durand, enseignant de physique québécois au Collège Edouard-Montpetit et à l'Université de Montréal. 3:15 minutes