Scandale: l'animatrice du Grand Journal parle du discours de vérité du FN

Canal + est la chaîne française irrévérencieuse depuis 1984. Avec la reprise en mains de la chaîne par le milliardaire Vincent Bolloré, les Guignols seraient muselés et l'émission phare de la chaîne "Le Grand Journal" parle de discours vérité du Front national, "le premier parti de France" selon l'animatrice. Changement de cap éditorial et scandale en France.

27 sept. 2015, 09:37
Vincent Bolloré après avoir contrôlé Havas est à la tête du groupe CANAL+ et a décidé de revoir la ligne éditoriale de la chaîne.

Mais que se passe-t-il au pays de la déclaration des droits de l'homme? La chaîne numéro des bobos parisiens et des gens de gauche, la chaîne du foot, du porno et du cinéma d'auteurs plutôt à gauche... des Guignols de l'info et des enquêtes irrévérencieuses pours les gens de pouvoir est en train de changer de bord.

L’animatrice du Grand Journal, Maïtena Biraben a évoqué deux fois jeudi 24 septembre, le discours "de vérité" du FN. Maïtena Biraben s'est justifiée le lendemain en expliquant qu'elle parlait d'un discours sur la forme.

Par ailleurs, plusieurs séquences du magazine diffusé en live ont impliqué des responsables du FN qui auraient été interviewés avec complaisance par le journaliste Cyrille Eldin entres autres. Le CSA, organisme de régulation de l'audiovisuel français, a reçu Vincent Bolloré.

Ce dernier (avec son équipe managériale renouvelée ces dernières semaines) souhaite casser avec "l'image clivante" qu'avait Canal + ces dernières années. 

Il faut s'attendre à ne plus aller trouver sur Canal + la satire et l'irrévérence si l'homme d'affaires breton continue à mettre son nez dans les programmes et les journaux de son groupe (Canal +, I-TELE, D8 et D17).

Extrait de la séquence dans ce Zapping du Figaro.fr (après 50 secondes).

 

Et voici la réaction de l'ancien animateur de l'ancêtre du Grand Journal "Nulle Part Ailleurs", le journaliste Philippe Gildas.