Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

nouvellesD'une sensualité éthérée

15 sept. 2015, 10:56
data_art_3378489.jpg

" Au jardin de Line" Alice Heinzelmann, L'Age d'Homme, 2015, 208 pages, 23 fr 40

Disparue en 1999, tuée par un jeune automobiliste ivre en milieu d'après-midi, Alice Heinzelmann est partie par un jour de tempête, cette tempête qui a empêché de s'envoler l'hélicoptère qui lui aurait, peut-être, sauvé la vie. Dans l'ambulance qui l'emmenait à Berne, ses derniers mots ont été pour une chatte dont elle s'occupait...

Alice Heinzelmann reste un mystère. Elle ne voulait pas publier: on l'a forcée à lâcher deux ou trois manuscrits de poésie, qui ont obtenu de prestigieux prix littéraires en France. Son premier recueil de nouvelles, "Le Sac à puces", paraît en 1991, publié par Maurice Born. Il aura fallu qu'Alice meure pour que l'écrivaine Bernadette Richard récupère des centaines de ses textes et en sélectionne de quoi nourrir "Au Jardin de Line", une suite de nouvelles finement ciselées. L'univers de l'écrivain et...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias