Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

sous haute protection.A Nice, haut les masques!

13 févr. 2015, 00:01
data_art_2922789.jpg

Toute la Riviera s'apprête à perpétuer une tradition qui remonte au Moyen-Age. Les Niçois, avant de jeûner pendant quarante jours - selon la tradition du carême - profitaient d'une cuisine riche et copieuse. Cette période de bombance était accompagnée de joyeuses festivités où il était coutume de se moquer de tout et de tous, déguisé et masqué. La foule se bombardait de confettis, de plâtre, de farine et d'oeufs... des réjouissances qui se prolongeaient jusqu'au mardi gras.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, Nice devint capitale de villégiature hivernale, avec un corso carnavalesque déroulé principalement sur le Cours, épicentre de la vie mondaine. Afin de promouvoir la ville, un comité des fêtes fut créé en 1873. C'est à lui que l'on doit la mutation du carnaval informel en véritable spectacle. Et ce n'est pas un hasard si, aujourd'hui encore, l'office du tourisme niçois est directement impliqué dans l'organisation d'un...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias