Réservé aux abonnés

La trentaine régressive et jouissive

Après l'énorme succès rencontré par son album "Le chant des sirènes", Orelsan s'associe à son pote Gringe et lance Casseurs Flowters dans l'arène du rap avec un génial premier album de sales gosses.

16 déc. 2013, 00:01
data_art_2015559.jpg

"Tous les plus grands voleurs laissent une marque. On nous appellera les Casseurs Flotteurs" , assène fièrement Marvin à Harry dans "Maman, j'ai raté l'avion". Les deux braqueurs loosers, du film emblématique des années 90, ont inspiré à Orelsan et Gringe un duo hip hop de sales gosses, qui saurait, par le "beat" et le "flow", élever l'idiotie et l'absurde au rang d'art. Avec leur premier album éponyme ¬ déjà porté par les tubes "Bloqué" et "La mort du disque", les Cas seurs Flowters donneraient pres que des lettres de noblesse à la régression. Interview d'Orel san, la moitié de la paire à êtr...