Réservé aux abonnés

«Ici, tout le monde danse»

Sylvie Bourban et Olivier Magarotto rentrent en Suisse après quinze jours passés en Afrique pour le projet «Une chanson pour l’éducation». Ils racontent une expérience forcément unique.

24 févr. 2016, 23:58 / Màj. le 25 févr. 2016 à 00:01
Retour du Burkina

«La culture et l’éducation sont les plus grandes armes pour que le monde aille mieux demain...» Depuis le village de Tiare, Yannick Cochand ¬ concepteur du projet «Une chanson pour l’éducation» avec la Compagnie Zappar ¬ adressait il y a une quinzaine de jours un beau message, empli de lumière, en écho aux événements qui ont endeuillé Ouagadougou et le Burkina Faso. Bien sûr, l’organisation et l’ONG Enfants du monde ont réajusté leur sécurité en fonction du risque. Mais après les deux semaines qu’ont duré les festivals, les concerts dans les villages, la rencontre avec les élèves des quatre éc...