Réservé aux abonnés

«C’est une saison où tout s’apaise»

La chanteuse géorgienne d’origine plonge l’auditeur dans le doux souvenir de ses hivers passés avec «In Winter», album au charme cotonneux embelli par les voix du chœur de femmes de Gori.

19 janv. 2017, 23:21 / Màj. le 20 janv. 2017 à 00:01
Katie Melua shot in Tbilisi, Georgia for BMG by Pipkatie melua et son nouvel album In Winter. pip

Dans ses albums, la chanteuse britannique d’origine géorgienne avait souvent balancé entre ses deux patries, allant puiser dans ses racines et les traditions de l’Est («Ketevan», 2013) ou jouant pleinement le jeu d’orchestrations ondoyantes typiquement anglo-saxonnes («Secret Symphony», 2012). Après l’énorme succès de ses premiers albums ¬ le tube planétaire «Nine Million Bicycles» en 2005 ¬, Katie Melua semble de plus en plus privilégier l’introspection et la quête d’authenticité. En témoigne «In Winter», où ses réconfortantes ballades hivernales s’habillent des voix hantées du chœur de femme...