Réservé aux abonnés

Beauté vaporeuse

21 janv. 2013, 00:01
data_art_1330961.jpg

La musique de Dakota Suite n'est pas divertissante. Elle ne l'a jamais été car Chris Hooson n'est pas du genre à se laisser titiller par le côté bling-bling de l'industrie musicale. Si pour certains, Dakota Suite est trop intello parce que l'artiste anglais tourne et retourne chaque note et chaque mélodie pour finalement nous servir une musique contemplative, Dakota Suite a le mérite de nager à contre-courant et à garder le cap depuis 1998. Chris Hooson est resté fidèle à ses premières...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois